Lutte contre la déforestation/CACOMIAF et BRIDGESTONE restaurent un hectare de forêt dégradée à Bouaflé

Dans le cadre de la semaine du développement durable, les deux entreprises partenaires CACOMIAF et BRIDGESTONE ont effectué ce mercredi 19 octobre 2022, une opération de reboisement dans la forêt classée de Bouaflé située dans la région de la Marahoué, District du Haut-Sassandra Marahoué.

La Côte d’Ivoire a perdu aujourd’hui plus de 80% de son couvert forestier ; ce que déplore le colonel Kouadio Amani, Directeur Adjoint de la SODEFOR de Daloa, structure en charge de la gestion de la forêt classée de Bouaflé : « En 1960, la Côte D’Ivoire disposait de seize (16)  millions d’hectares de forêts, et aujourd’hui, après une forte déforestation, elle en dispose de moins de deux (02) millions. Cela impacte négativement notre écosystème ».

Les forêts classées sont les premières victimes de cette déforestation ; notamment celle de Bouaflé couvrant une superficie de 20 350 hectares.  Le constat est sans appel, la situation forestière actuelle de la Côte d’Ivoire nécessite de trouver des solutions durables.

Pour lutter contre ce phénomène de déforestation et sensibiliser les populations à être plus responsables sur l’environnement, CACOMIAF & BRIDGESTONE partenaires engagés, ont décidé d’effectuer ensemble une opération de « planting » au cœur de la forêt classée de Bouaflé.

À cet effet, un espace forestier abîmé d’un peu plus d’un hectare, a été restauré pour un total de 1600 arbres plantés. « Le développement durable, la préservation des ressources et l’économie du gaspillage font partie des piliers de la société BRIDGESTONE. Nous sommes très heureux de nous associer à votre noble organisation et espérons pouvoir inscrire ce genre d’initiatives dans le temps et la durabilité afin de pouvoir préserver notre belle planète et laisser en héritage une belle surface pour le futur », a expliqué Jérôme Schneider, Directeur Commercial à BRIDGESTONE pour l’Afrique de l’ouest.

LIRE AUSSI :   Assoa Adou sur RFI : « Nous allons nous donner tous les moyens démocratiques pour que Laurent Gbagbo soit candidat ».

Vision également partagée par Landry Koeta, représentant de CACOMIAF : « À CACOMIAF, nous souhaitons nous inscrire comme un véritable acteur responsable du changement en Côte d’Ivoire notamment sur les défis du développement durable. Par cette première action, notre objectif sera d’impacter positivement les efforts de reforestation sur le territoire ivoirien. Celle-ci marquera le début d’une nouvelle dynamique. »

A leurs côtés, l’ONG AMISTAD « Actions pour la Mobilisation des Initiatives et Stratégies d’Aide au Développement », une ONG elle aussi engagée dans la protection de l’environnement et spécialisée dans le reboisement et l’agroforesterie, a piloté techniquement cette opération de reboisement. « Nous avons choisi la forêt classée de Bouaflé pour encourager les initiatives de reconstitution du couvert forestier avec nos partenaires BRIDGESTONE et CACOMIAF. La politique du gouvernement ivoirien consiste à encourager la reforestation. Nous sommes satisfaits que le secteur privé s’engage concrètement. », a rapporté Brice Delagneau, Président de l’ONG AMISTAD.

Le secrétaire général de la préfecture de Bouaflé, Traoré Brahima qui représentait le préfet de la région de la Marahoué, préfet du département de Bouaflé, n’a pas manqué de féliciter les acteurs : « Nous sommes satisfaits et heureux d’avoir bénéficié de cette noble initiative. Au nom du préfet, je voudrais féliciter CACOMIAF, BRIDGESTONE et AMISTAD, de leur fort engagement aux côtés de la République de Côte d’Ivoire qui fait de cette reconstitution du couvert forestier un pan important de sa politique gouvernementale ».

Ce reboisement marque sans aucun doute, la détermination et l’engagement de CACOMIAF & BRIDGESTONE comme des acteurs dynamiques et le début de futures actions visant à répondre aux enjeux environnementaux.

LIRE AUSSI :   Coup d’État en Guinée/Faut-il désespérer des hommes politiques africains ?