ads bas

L’ingérence française en Côte d’Ivoire, d’Houphouet Boigny à Ouattara »

ads bas

Par Excellence Zadi – Afrique Matin.Net 

Dans un livre de 500 pages, publié par l’association Survie, des auteurs français ont présenté publiquement le rôle trouble de la France en Côte d’Ivoire, depuis l’époque coloniale jusqu’à nos jours. David Mauget, co-auteur du livre, était l’invité du MAG du Journal TV 5 Afrique de hier soir. Il a expliqué que  » beaucoup de Français ne savent pas que la présence militaire en Côte d’Ivoire, date de l’époque coloniale avec le 43è BIMA… Avec la crise post électorale, on voit bien L’INGÉRENCE FRANÇAISE EN CÔTE D’IVOIRE…

Nous regardons les choses de plus près depuis Marcoussis, nous avons vu ce que la France a fait à l’ONU pour déposséder le président Laurent Gbagbo de son pouvoir… » Dans son entretien avec TV 5, David Mauget .a parlé des accords leoniens signés entre la France et 4 anciennes colonies d’Afrique (Niger, Dahomey, Haute Volta, Côte d’Ivoire), accords transformés en accords de défense en 1961, en réalité des accords qui obligeaient ces pays africains à accepter la présence militaire de la France sur leurs territoires, même après ce qu’on a appelé, « INDEPENDANCE ».

Cette présence militaire était, selon les clauses des accords, pour aider les pays signataires et bénéficiaires à être « défendus par l’armée française » en cas d’attaque ennemie. En réalité, c’était pour surveiller les dirigeants africains dans leurs choix politiques. Si le dirigeant est favorable à la France, il a une longévité au pouvoir sous la bienveillance, évidemment des autorités françaises. En Côte d’Ivoire, on l’a vu avec Houphouet Boigny, qui s’étant mis au service de la France, a régné sur le pays jusqu’à sa mort. En 2002, lorsque, le pays est attaqué par une rébellion depuis les frontières septentrionales, le président Laurent Gbagbo, veut faire jouer les accords de Défense.

Mais ce que le président Gbagbo ignorait, sans doute, c’est que son pouvoir, qui a montré des velléités d’indépendance et de souveraineté, dès le début de son administration, était attaqué par la France, donc ne pouvait bénéficier d’aucune aide…Le commandant des troupes françaises à l’époque des faits (2002), Luc de Courcel(ici en image) , était l’instructeur militaire des rebelles sous les ordres de Chirac… Outre le volet militaire visible, le livre met l’accent sur le Franc CFA qui une exploitation économique de la Côte d’Ivoire, par la France. Les auteurs dénoncent également, le volet diplomatique.

En effet, les auteurs stigmatisent le rôle de la France à l’ONU où c’est elle qui a l’initiative des résolutions sur la Côte d’Ivoire… Ce livre de 500 pages, présenté hier par un de ses auteurs, au journal Afrique de TV 5, est une des preuves matérielles écrites par des Français pour mettre au jour le rôle que joue la France en Côte d’Ivoire depuis 1960 jusqu’à nos jours. Ils nous rejoignent donc dans notre conviction que c’est la France qui nous empêche d’être indépendants. Alors si nous voulons être réellement indépendants et souverains…

Les commentaires sont fermés.