Insolite : un passager insulte un prédicateur en pleine prêche dans un mini car.

C’est ce  vendredi 26 octobre à 8h du matin , dans un car de transport commun assurant la liaison Abobodokui-adjame qu’un homme prêchant l’évangile du christ s’est fait humilier et insulter par un autre .ce passager,  la cinquantaine environ, qui estimait avoir ras le bol de l’attitude de certains prédicateurs partout en Afrique et surtout en côte d’ivoire et qui prêchent à tout vent,  quelque soit l’endroit où ils sont .

. Silencieux et calme comme tous les autres passagers au début du voyage, .L’homme qui écoutait le prédicateur s’exprimer avec une parfaite éloquence et une conviction inébranlable, s’est brusquement mis en colère avec à la clé des jurons à l’endroit du serviteur de Jésus.  Une discussion acharnée et tendue va naitre dans le car entre les deux hommes. Tout a déclenché lorsque  le prêcheur fut interrompu par le passager en question qui lui intimait de se taire. « Tais-toi !» ordonna-t-il « il fait chaud dans ce véhicule à cause des embouteillages, et cela fait plus de 15mn d’affilé que tu nous emmerdes avec tes paroles mensongères soit disant de Dieu. Tu n’as rien à m’apprendre sur Dieu toi » dit l’homme sous un ton de colère «. Mes frères et sœurs ne vous laissez pas distraire ! ceci est une œuvre du diable » répliqua le prédicateur de circonstance qui continuait sa prêche en ignorant son interlocuteur. « C’est toi le Diable ! Et je te préviens que si tu n’arrêtes pas ton bruit inutile là maintenant, je vais te porter main ! », menaça l’homme avec L’air de plus en plus menaçant. « On vous laisse les églises et bien d’autres lieux pour faire vos bruits mais ça ne vous suffit pas vous venez encore envahir les cars. Tout ça pour escroquer de pauvres gens ! Le gouvernement devra normalement prendre des mesures strictes pour interdire toutes ces choses. Cela  est interdit fait au Congo et dans d’autres pays africains et je pense que c’est bien. Des gens qui passent tout leur temps à prêcher partout où bon leur semble pour arnaquer les populations  et surtout les pauvres femmes sous le nom de Dieu ; cela est vraiment déplorable » ajouta-il pour exprimer son indignation. Mais le prédicateur ne s’est pas laissé intimider : « nul ne peut m’empêcher de prêcher jésus ; je n’ai peur de personne ni de rien » a-t-il renchérit tout en continuant bien que mal son sermon du jour. Le scenario s’est poursuit jusqu’à Abobo. Véritable spectacle ! On se serait cru dans une salle de théâtre. Que non, cela fait malheureusement parti des tristes spectacles qui s’offrent quotidiennement aux Abidjanais ! Les autres témoins de la scène ne faisaient qu’assister sans dire un mot, comme hypnotisé par l’ambiance qui a régné tout le long du trajet abobodokui-adjamé. Même le chauffeur et son apprenti sont restés pantois face à l’affaire malgré l’interpellation d’une dame parmi les passagers  qui a demandé à l’apprenti de calmer les deux protagonistes .Cette histoire, quoi qu’elle puisse paraitre comique et paradoxal,soulève d’importantes questions relatives à la pratique de la religion en côte d’ivoire en particulier et dans le monde en général  notamment sur les prêches  dans les  lieux publique qui sont très fréquentes dans nos sociétés. L’Etat doit-il prendre des mesures strictes vis-à-vis du sujet ou fermer les yeux comme toujours sur la question des prêches religieuses dans les lieux publiques ? Quelles doivent être ces mesures ? En clair, l’Etat doit-il autoriser ou interdire strictement cette pratique religieuse comme le souhaite ce citoyen ivoirien ? Autant de questions qui nous invitent tous à la réflexion et au débat en vue de règlementer la vie civile en Côte d’Ivoire.

Les commentaires sont fermés.