Gestion de la filière café-cacao/Le gouvernement va- t-il alléger et annuler des taxes ?

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

Le conseil des ministres du dernier mois de septembre s’est tenu ce mercredi 26 septembre. Le gouvernement ivoirien n’a pas annoncé le prix du kilogramme du cacao alors que les producteurs qui n’étaient toujours  pas consultés avant de le leur annoncer retenaient leur souffle, sachant que le prix est traditionnellement annoncé le premier octobre de chaque année. Les producteurs pensaient que le prix  pourrait être annoncé exceptionnellement ce mercredi 26 septembre. Cependant le gouvernement ivoirien a décidé au cours de ce conseil, de la création d’un  conseil consultatif comprenant des membres du gouvernement, le secteur privé et les producteurs. En quoi  va-t-il consister ? Va-t-on désormais tenir compte des soucis des producteurs et des multinationales en allégeant et annulant  des taxes comme le Ghana avec qui le premier pays producteur  mondial a décidé de fixer le même prix ?  Des bruits du couloir faisaient état de ce qu’avec la campagne des  élections locales qui coïncident avec l’ouverture de celle du  cacao, l’Etat pourrait donner exceptionnellement le prix- qui pourrait connaître une hausse avec la décision de l’Etat ivoirien de fixer le même prix  et au même moment avec la République du Ghana voisin. Malheureusement pour les producteurs qui, dans l’ensemble, attendaient l’ouverture de cette campagne pour scolariser leurs progénitures, la fumée blanche n’est pas sortie. On leur a, au contraire, annoncé la création d’un conseil consultatif. En quoi va consister cette autre branche créée de toute pièces ? Va-t-elle soulager les producteurs ? Si l’Etat  va-t-il  désormais tenir compte des difficultés des producteurs, des sociétés de négoce, des multinationales avant de fixer le prix pour que chacun jouisse du fruit de son dur labeur ?

Les commentaires sont fermés.