Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier : les agents veulent entrer en grève

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net 

Le SYNAMEER (Syndicat national des Agents Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier) a effectué, du mardi 25 au mercredi 26 septembre dernier, une tournée d’information et de remobilisation de ses membres. A la tête d’une forte délégation issue de son Bureau Exécutif, M. TIETO Kla Serge Pacôme, Secrétaire Général dudit syndicat a passé en revue, avec les agents de la DPE (Direction de la Planification et de l’Evaluation), DDPE (Direction du Domaine Public de l’Etat) et DAAF (Direction des Affaires Administratives et Financières),  toutes les questions liées à l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie.

Membre du Comité Consultatif Local (CCL) de la MUGEFCI (Mutuelle Générale des Fonctionnaires de Côte d’Ivoire) chargé de relayer toute information au niveau local, le secrétaire général a instruit ses membres sur la nouvelle carte intelligente initiée par le Président Mesmin Komoé. « La Carte Intelligente est une carte magnétique qui renferme toutes les informations concernant l’adhérent et les bénéficiaires. La carte intelligente a pour objectif d’éviter l’usage des bons et permet de lutter contre la fraude sur l’utilisation des produits ivoire santé », a expliqué le conférencier.

Invitant les agents du ministère à se faire enrôler massivement auprès des services de la mutuelle au coût de 10 000 FCFA pour l’ensemble de la famille, M. TIETO Kla Serge Pacôme a mis en exergue les avantages de la Carte Intelligente : « C’est une carte VISA multifonction (médicale et monétique). Elle permet non seulement d’acquérir ses médicaments mais elle donne la possibilité d’effectuer des opérations bancaires.

C’est une carte VISA unique au monde portant la photo de son détenteur. Cette carte offre également aux mutualistes des réductions dans le réseau marchand mise en place par la MUGEF-CI dont la Librairie de France Groupe qui offre 10% de réduction aux détenteurs ». L’autre point de l’ordre du jour qui semblait particulièrement intéresser les agents du Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier est la question des primes, toujours pas instaurées malgré les promesses et les ministres qui se sont succédés. Pour le secrétaire général du Synameer, il n’y a toujours pas d’avancée sur la question.

« Rien n’a bougé sur le sujet des primes. Nous sommes toujours au stade des rumeurs », a-t-il indiqué. Il a fait remarquer que l’ancien secrétaire général avait beaucoup fait espérer les travailleurs sur la question des primes mais aujourd’hui, en tant que premier responsable syndical, il se rend à l’évidence que ce n’était qu’un rêve. C’est pourquoi il demande l’attitude à tenir face à la situation. Toutefois, il propose de trouver une structure au sein du ministère qui pourrait accepter de dégager les moyens pour payer les primes ; un mécanisme qu’il appelle « la parade ».

Devant la question posée, l’ensemble des agents, visiblement en colère, ont revendiqué en chœur des actions concrètes, notamment une grève pour faire plier la tutelle, intentionnellement résolue à ne pas appliquer la mise en place des primes. C’est dans cette atmosphère surchauffée que la rencontre syndicale a pris fin.

Les commentaires sont fermés.