Face à Ouattara, Guillaume Soro, Alain Lobognon et ses amis obtiennent une grande victoire

La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) vient d’ordonner (ce mercredi 22 avril) à la Côte d’Ivoire d’une part de «surseoir à l’exécution du mandat d’arrêt émis contre Guillaume Kigbafori Soro» et d’autre part de «surseoir à l’exécution des mandats de dépôts décernés contre les Requérants Alain Lobognon, Camara Loukimane, Kanigui Soro, Yao Soumaïla, Soumahoro Kando, Kamaraté Souleymane Koné, Tehfour Koné, Simon Soro, Porlo Rigobert Soro, Félicien Sékongo, Marc Kidou Ouattara, Mamadou Djibo, Aboubakar Touré, Babou Traoré, Ladji Ouattara, Gnamiand N’Drin, Dahafolo Koné, Adama Zébré et de les mettre en liberté provisoire». La CADHP ordonne enfin, à la Côte d’Ivoire de lui faire un rapport sur la mise en œuvre des mesures provisoires ordonnées dans la décision qu’elle vient de rendre, ce dans un délai de 30 jours à compter de sa date de réception.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook