Affaire ivoiriens maltraités par les nigériens/fakenews/ les détails qui mettent en doute l’authenticité de la vidéo

ads bas

Par Demoayé Kouassi, afriquematin.net

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre des individus présentés comme des ivoiriens candidats à l’immigration malmenés au Niger. Indignés après avoir visualisé cette vidéo, des jeunes ont attaqué le commerce des nigériens, ce mercredi 19 mai 2021. Des actes de représailles ont été signalés dans les communes d’Abobo, Cocody-Anono et Yopougon. Un journaliste et police secours appellent au calment, en évoquant un fackenews.

Selon « Police Secours », la vidéo qui a suscité l’émeute date de 2019. De plus, les individus ligotés sont des éléments de la secte Boko Haram interpellés par les militaires de l’opération Safe Heaven (force créée en 2010 chargée de la sécurité des personnes et des biens dans plateau jos Bauchi et certaines parties du sud de kaduna au Nigeria). «  Il ne s’agit pas d’ivoiriens torturés mais plutôt d’éléments de secte Boko Haram capturés au nord du Nigéria et la population du Niger », précise notre sécuritaire. A ce stade, l’on peut dire qu’il ne s’agit pas d’une vidéo au Niger, mais plutôt au Nigeria.

Autre élément de précision, l’uniforme du soldat

Le soldat en uniforme en train de battre les individus ligotés, reste un indicateur. Après des recherches avec le mot-clé « Nigeria Army Uniform », on retrouve des images et articles sur des sites web du Nigéria avec comme illustration des photos de soldats nigérians ayant une tenue similaire à celle du soldat qui punit les individus, à première vue, capturés.

Un journaliste ivoirien vivant à Niamey appel au calme

Dans une vidéo publiée sur la page « police secours », Serge Mathurin, journaliste vivant à Niamey, a, pour sa part souligné que la vidéo date de très longtemps. « Ce sont les militaires nigériens qui ont appréhendés des combattants de Boko Haram. Ce ne sont pas des ivoiriens qui sont tabassés par des nigériens », explique le journaliste. Avant d’appeler au calme «  Que les gens se calment du côté d’Abidjan. Que la paix revienne dans le cœur des ivoiriens. Que les ivoiriens arrêtent de faire peur de s’en prendre aux nigériens qui font leur commerce dans le calme et dans paix ».

Signalons l’accalmie est revenue après la réaction des forces de sécurité.

Les commentaires sont fermés.