Exclusif: pour la première fois, le Pdci demande la libération de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé.

Par Fatime Souamée-Afrique Matin.Net

C’est un communiqué produit par le comité de veille du Pdci Rda, ce 23 octobre qui nous est parvenu à la rédaction. Signé de M. Nestor Koffi, Ambassadeur de la Paix, le comité de veille du Pdci-Rda, est loin d’avoir digéré la pilule amère que lui ont fait avaler de force ses alliés d’hier.

« C’est avec tristesse et consternation que le comité de veille condamne avec force, la Cei, obsolète, illégitime et illégale aux ordres de Monsieur Dramane Ouattara et son Rhdp unifié. Cette institution de ce régime autoritaire et dictatorial, avec sa machine à tuer la Cei, a encore endeuillé notre chère Côte-d’Ivoire, après celle de triste mémoire indélébile qui a causé la crise politique de 2011 », peut-on lire dans l’entame de ce communiqué. Et il poursuit : « Alors qu’aucune élection, même reine où majeure, ne justifie pas la mort d’un seul homme, encore moins dans une élection locale qui n’est rien d’autre que l’expression d’un jeu démocratique. Mais ce régime autoritaire et dictatorial, qui comme à son accoutumé, semble caractériser à n’en point douter, l’incarnation de la violence extrême, semant ainsi, tristesse et désolations sur son passage à chaque rendez-vous de consultations dans les urnes ».

Et ce n’est pas tout : « C’est le Rhdp et son mentor Dramane Ouattara, qui doivent prendre impérativement leur place à la CPI, car justice oblige.
Cela s’impose à cette institution la CPI, si elle se veut crédible.
Le comité de veille, fort de constat appelle ici et maintenant à la libération du Président Gbagbo et le Ministre Charles Blé Goudé sans conditions ni délai, en vue de réparer une injustice sinon, la CPI sera considérée comme une juridiction aux ordres donc, une justice pacotille des vainqueurs sans raison d’existe ».

LIRE AUSSI :   Déclaration du Président de la Plateforme Arc-En-Ciel, Albert Mabri Toakeusse.

Mais le comité de veille du Pdci-Rda ne s’arrête pas là. Il lance un appel à la classe politique ivoirienne : « Le comité de veille demande aux Ivoiriens non unifiés de se mettre ensemble contre cette dérive autoritaire et dictatoriale, pour une nouvelle plateforme inclusive, afin de remettre notre pays sur le chemin de l’état de droit et la démocratie pour le bonheur du peuple Ivoirien. Vive la libération de tous nos prisonniers injustement incarcérés pour délit d’opinion contradictoire face à ces imposteurs fascistes. Vive la Côte-d’Ivoire démocratique et apaisée et pacifiée », conclut le comité de veille.

En parcourant ce communiqué de presse, Kouadio Richard, jeune étudiant s’étonne que le Pdci, après des années reconnaisse aujourd’hui que le Rdr est l’instigateur de la violence en Côte d’Ivoire : « Je suis étonné que le Pdci-Rda fasse un tel communiqué alors qu’hier, il soutenait avec force celui qu’ils appellent aujourd’hui « Dramane Ouattara le dictateur. Le temps est vraiment un autre de Dieu », s’est consolé le jeune étudiant.

assaltine@yahoo.fr