ads bas

COVID-19/ La propagation rapide du variant Omicron inquiète

ads bas

Alors qu’il se répand en France, représentant 33% des nouveaux cas à Paris selon Gabriel Attal, la propagation rapide du variant Omicron inquiète de plus en plus à l’approche des fêtes de fin d’année il est déjà dominant dans plusieurs pays. Voici la liste.

Etats-Unis

La vague Omicron déferle sur les Etats-Unis. En effet, le nouveau variant du Covid-19 est désormais dominant outre-Atlantique. Selon les autorités américaines, 73,2% des nouvelles infections au Covid-19 lors de la semaine qui s’est achevée le 18 décembre étaient liées au variant Omicron. Dans certains Etats de la côte est des États-Unis, la proportion tourne même autour de 95% des cas.

Dans un contexte tendu, Joe Biden a détaillé le mardi 21 décembre dernier sa stratégie qui consiste à augmenter le nombre de tests, ainsi que la capacité de vaccination. Le président américain entend également donner plus de moyens aux hôpitaux.

Ainsi, les autorités vont distribuer gratuitement plus de cinq cents -millions de tests. De son côté, le gouvernement fédéral va mobiliser un millier de médecins, infirmiers ou personnels médicaux de l’armée. Ils pourront être déployés si besoin à travers le pays, en janvier et février.

Royaume -Uni

Déjà dans une situation critique, le variant Omicron pourrait glisser le Royaume-Uni dans une situation chaotique. Le 17 décembre dernier, 93.045 personnes avaient été testées positives au Covid-19, un record depuis le début de la pandémie.

Mais la situation pourrait s’aggraver. Selon un groupe de scientifiques du gouvernement, SPI-M-O, qui relève du Groupe consultatif scientifiques pour les urgences, le nombre de contaminations pourrait considérablement augmenter. Il serait évalué entre 600.000 et 2 millions d’ici la fin du mois, si de nouvelles restrictions ne sont pas immédiatement mises place.

Selon ces derniers, les hospitalisations pourraient culminer entre 3.000 et 10.000 par jour, contre 900 en moyenne actuellement, et les décès entre 600 et 6.000 par jour.

Danemark

Moins d’un mois après sa première détection dans le pays, le variant Omicron est désormais dominant au Danemark.

Source: cnews.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.