Côte d’Ivoire/ Lutte contre les déchets plastiques: création de l’AIVP ou quand le rêve de Nestlé devient une réalité

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net 

Dans une société où tout se jette, les déchets représentent un enjeu qui touche à la santé des individus et à leurs moyens de subsistance, mais aussi à l’environnement et à la prospérité économique.

Au fil des ans, la gestion des ordures ménagères est devenue un problème parce que la production de déchets augmente à un rythme alarmant. En Côte d’Ivoire, moins de 10% des déchets plastiques sont recyclés, sur un volume total d’environ 220 KT. Sur 6 millions de tonnes générés, 8% sont des déchets plastiques, et 10% seulement de ces déchets sont recyclés.

Face à cette situation alarmante et relativement à son engagement en faveur d’un environnement sain et dépourvu de déchets plastiques, la multinationale suisse Nestlé va vite s’impliquer dans la recherche d’une solution durable au problème à travers sa politique de «zéro déchet » à la décharge dans ses 2 usines, suivie par l’élimination des articles en plastique à usage unique qui ne sont pas recyclables.

Aussi, dans sa stratégie d’encourager les municipalités abidjanaises à s’impliquer dans la lutte contre les déchets plastiques, elle va procéder à la signature avec plusieurs d’entre elles, des protocoles d’accords appuyées de subventions au travers d’initiatives propres aux réalités de chaque commune dont par exemple « Au marché, je trie mon plastique », pour la Mairie de Treichville; «J’aime Cocody, loin de ma lagune les déchets plastiques» etc. 

Au cours de ses perpétuelles activités d’assainissement et de promotion des valeurs environnementales, Nestlé a toujours émis le désir de voir l’ensemble des entreprises sœurs, s’impliquer dans le combat contre les déchets plastiques en Côte d’Ivoire. Ce rêve longtemps nourri, est aujourd’hui une réalité avec la création de l’Association Ivoirienne de Valorisation des déchets Plastiques (AIVP). La cérémonie de lancement des activités de cette nouvelle structure qui regroupe quelques grandes entreprises basées en Côte d’Ivoire, a eu lieu ce jeudi 24 septembre 2020 au Plateau, le quartier des affaires.

Pour Thomas Caso, Directeur Général de Nestlé Côte d’Ivoire et vice-président de l’AIVP, « cette association vise à répondre aux objectifs de développement durable à travers l’éducation des populations au changement de comportement et à la gestion des déchets plastiques ». Présentée par ses pairs comme pionnier de la lutte contre les déchets plastiques, le Directeur Général de la multinationale suisse a rassuré l’assistance sur sa détermination à continuer le combat et invité les entreprises encore hésitantes à les rejoindre. 

«Nous souhaitons jouer pleinement notre rôle de locomotive et de leader en montrant l’exemple afin que d’autres entreprises nous rejoignent pour se mobiliser et trouver des solutions innovantes au défi lié aux déchets plastiques», a insisté Thomas Caso.

Au nom du patronat ivoirien (CGECI), Claude Koutouan a salué l’initiative et fait remarquer combien celle-ci est conforme à la stratégie de son organisation relative à la création d’emplois et à l’éclosion d’une économie circulaire en Côte d’Ivoire. Il a également fait cas de ses contacts avec l’Etat ivoirien pour la mise en place d’un code de l’environnement qui permettra d’engager les responsabilités des producteurs, et de susciter l’éco-contribution, appelé encore éco-participation pour apporter un appui à l’assainissement.

De son côté, le directeur général de l’assainissement et de la salubrité, Lanzeni Ouattara, représentant la ministre Anne Oulotto, a rappelé l’engagement du gouvernement ivoirien à promouvoir la valorisation des déchets plastiques dans le pays.

Facebook