Abidjan: la certification forestière et la traçabilité du bois au cœur d’un atelier

Par Léon SAKI – Afrique MAtin.Net               

Le mardi 22 septembre 2020 à l’Hôtel Palm Club d’Abidjan, s’est tenu un atelier sur la certification forestière et la traçabilité du bois en Côte d’Ivoire organisé, dans le cadre de la mise en œuvre des Projets « FLEGT- REDD » et « FLEGT-IP », par le Syndicat des producteurs industriels du bois (SPIB) et l’Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT).

Il s’agit pour ses initiateurs d’améliorer la connaissance, des parties prenantes de l’APV FLEGT ivoirien sur la certification vérifiée tierce partie et des systèmes informatisés de traçabilité, de manière claire pour favoriser la gouvernance forestière en Côte d’Ivoire et pour faciliter la mise en œuvre du SVL Ivoirien.

A la faveur de cette rencontre de travail et d’échange d’expériences, le Président du SPIB, Boubacar Ben Salah, a rappelé les acquis obtenus en peu de temps traduits par la mise en place d’une veille règlementaire; la réalisation d’une cartographie détaillée des acteurs du secteur du bois ivoirien; la réalisation du Fiche-pays; la réalisation d’un film sur la traçabilité et l’organisation de l’atelier en cours.

A ce propos, dira-t-il que l’organisation d’un atelier portant sur la Certification et les systèmes informatisés de traçabilité pour informer l’ensemble des parties prenantes de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire s’impose comme une nécessité au regard des changements importants et cruciaux intervenus dans la politique forestière du Pays. L’avènement de nouveaux concepts, selon lui, appellent à une vigilance extrême et rigoureuse dans la gestion forestière, avec les agroforêts, l’implication des communautés territoriales.

Le représentant du Ministre des Eaux et Forêts, le colonel major, Mé Kouamé Martial, Directeur de cabinet Adjoint a pour sa part salué l’initiative du SPIB et de l’ATIBT, et le choix de la Côte d’Ivoire quant à la mise en œuvre des Projets « FLEGT- REDD » et « FLEGT-IP ». « C’est la preuve de la dynamique engagée par le gouvernement ivoirien dans le processus de préservation des forêts». Après avoir rappelé quelques reformes et conventions montrant l’engagement de l’Etat de Côte d’Ivoire en faveur de l’environnement et du développement durable, le Directeur de cabinet du ministre Alain Donwahi a déclaré ouvert l’atelier de formation portant sur « le SVL, la certification forestière, et la traçabilité du bois ».

Le projet FLEGT-REDD, qui s’intitule « Intégration de la filière des bois tropicaux d’Afrique Centrale et
de l’Ouest dans les mécanismes FLEGT et REDD+ », a pour objectif global de faire contribuer
activement le secteur privé forestier à la gestion durable des forêts tropicales et au développement
socio-économique des pays producteurs de bois.

Facebook