ads bas

Côte d’Ivoire/Des écrivains s’offrent une sortie détente dans la forêt du banco

ads bas

Par Nadège Kondo/afriquematin.net

Des écrivains, membres de la plateforme dénommée «Association des écrivains de Côte d’Ivoire (AECI)», ont organisé une sortie détente,  samedi 20 février 2021, au Parc National du Banco.

Au cours de cette sortie détente le président de l’AECI, Macaire Etty, a souligné, que cette activité est non seulement une occasion de retrouvailles entre les passionnées de littérature, mais aussi une occasion de partager les expériences. « Après un moment de réflexion, il faut un moment de distraction…Il ne faudrait pas que l’écrivain s’enferme dans une tour et se contente d’écrire. De temps, en temps, il a besoin de faire corps avec la nature pour se renouveler », a-t-il expliqué avant de remercier ses confrères qui ont effectué le déplacement en particulier les membres de son bureau.

Le président Etty Macaire en compagnie de ses consœurs.

Dans une ambiance assez inhabituelle, des auteurs, acteurs du livre et passionnés de littérature, loin du bruit et de la fureur de la ville d’Abidjan ont effectué une marche sur 3 kilomètres, visité des sites touristiques du parc national du banco. Cette sortie a été également meublée par des activités littéraires comme causerie-débat avec des écrivains, le cinéaste Guy Kalou, et d’autres personnalités passionnées de littérature.

Jules Degni, président du comité de l’organisation, par ailleurs secrétaire de l’AECI, a, pour sa part exprimé un sentiment de satisfaction.

« Cette sortie, nous a permis de découvrir la forêt du banco qui avait mauvaise presse, de nous relaxer et de rencontrer pour la première fois certains écrivains », s’est-il réjoui.

L’AECI vise à promouvoir la littérature ivoirienne ainsi qu’à protéger les intérêts professionnels et économiques des auteurs. Elle a été créée le 31 août 1986 suite à la fusion de deux structures d’écrivains ivoiriens : l’Association des poètes de Côte d’Ivoire (APOCI) et l’Union des poètes et écrivains ivoiriens (UPEI).

Les commentaires sont fermés.