Gabon : l’énorme coup de gueule de Pierre-Emerick Aubameyang après la nomination de son père.

Alors que le père de Pierre-Emerick Aubameyang a été nommé sélectionneur du Gabon, le joueur d’Arsenal a dézingué la Fédération Gabonaise de Football, expliquant que Pierre François Aubameyang n’avait pas donné son accord.

« Devant l’urgence et le contexte, il a été décidé de constater, autour des Panthères du Gabon, un collège d’entraîneurs ayant une très bonne connaissance du football Gabonais et de son environnement. Ainsi, nous avons comme sélectionneurs nationaux, messieurs Pierre François Aubame Eyang dit Yaya et Daniel Cousin ». Dans un communiqué officiel publié sur ses réseaux sociaux, la FEGAFOOT – Fédération Gabonaise de Football – annonçait tenir ses deux nouveaux sélectionneurs.

L’ancien joueur du Mans et de Lens Daniel Cousin, ainsi que Pierre François Aubameyang, père de l’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang, vont, ou devaient, succéder à l’Espagnol José Antonio Camacho, avec pour objectif principal de qualifier l’équipe pour la prochaine CAN qui se disputera au Cameroun. « Devaient », tout simplement parce que le buteur d’Arsenal a pris la parole sur les réseaux sociaux pour s’exprimer sur cette information, et surtout, la démentir…

Aucun accord n’avait été trouvé

« Vous vous demandiez pourquoi j’ai des problèmes avec vous ? Pourquoi je ne voulais plus venir en sélection ? Ceci en est la démonstration encore une fois. Vous annoncez au monde entier, concernant mon père soit disant coach de l’équipe nationale alors que vous n’avez même pas eu son accord ! Le président de la fédération a appelé mon papa et ne s’est même pas soucié de son état de santé, lui qui est malade en ce moment… », a écrit l’ancien joueur de l’ASSE sur son compte Instagram.

LIRE AUSSI :   Economie : Les actionnaires des sociétés cotées à la bourse (AASCOT-BRVM) font le bilan des activités de l’année 2017.

« Pour se précipiter et donner une conférence de presse alors que mon père lui a indiqué qu’il donnerait sa réponse le lendemain : négative (soit dit en passant). Sans même lui laisser le choix ni même négocier par exemple pour son staff ou autres… Bref le jour où la fédération ne fera plus preuve d’amateurisme, l’équipe nationale pourra alors peut être avancer et retrouver des résultats cohérents », a ajouté l’attaquant, confiant ainsi que son père avait refusé le poste. La Fédération a répondu, se dédouanant de toute responsabilité et pointant du doigt le Ministère des Sports…