Cocody-Anono : Des individus confondent Tiémoko Yadé et Tiémoko Doumbia et déchirent les affiches de campagne du dernier cité.

Par Christ Zorro, Afriquematin.net

Ce mardi 02 septembre 2018, des personnes non identifiées, dans la commune de Cocody, s’en sont prises, par confusion, au candidat indépendant, Tiémoko Doumbia, en déchirant les affiches à l’effigie de celui-ci, le prenant pour Tiémoko Yadé Coulibaly, ex-président du conseil d’administration de la SGBCI  et qui, dit-on, aurait des démêlées avec les populations de ce village.

La scène a été triste et très déplorable en ces temps de campagne électorale où les autorités gouvernementales ne cessent quotidiennement  de prôner la paix  et la cohésion sociale. Le village d’anono, dans la commune de Cocody, précisément à la riviera golf, a connu des échauffourées dans la journée du mardi 02 septembre 2018. Et pour cause : des affiches à l’effigie du candidat indépendant, Tiémoko Doumbia, ont été pris à partie par des individus. Confondant le candidat Tiémoko Doumbia avec l’ex-président du conseil d’administration de la Société Générale de Banque en Côte d’Ivoire (SGBCI), Tiémoko Yadé Coulibaly,  ces personnes non identifiées s’en sont prises aux images du candidat à la municipalité de cette illustre commune du pays. L’homonymie de patronyme des deux personnalités a, vraisemblablement,  joué en défaveur du candidat de la liste ‘’ tous pour le développement participatif à Cocody’’. Lorsque la confusion a été mise à nue, le mal était déjà fait.

Il est bon de rappeler que Tiémoko Doumbia est un acteur de développement, qui, par ses actions dans la commune de Cocody (selon les témoignages de quelques personnes interrogées), a été et continue d’être au service de toutes les couches de cette cité qui l’a vu grandir et qu’il a décidé de servir. Lorsque l’incident lui a été signalé, il en a rit, à la grande surprise de son staff de campagne, dit-on, et a plutôt vu, au travers de cet incident, un signe de la divine providence, qui l’invitait à profiter de la situation pour mieux se faire connaitre par la majorité des habitants de ce village.

LIRE AUSSI :   AMNESTY INTERNATIONAL,COMMUNIQUÉ DE PRESSE/Côte d’Ivoire :La police permet à des hommes armés de machettes d’attaquer des protestataires.