Mali-Côte d’Ivoire-Terrorisme/Le cas des incarcérés sans jugement préoccupe

Avec force détails, le consul du Mali en Côte d’Ivoire décrit de quelle manière une cellule de suivi a été créée pour rendre visite aux ressortissants maliens qui ont été interpellés et incarcérés au lendemain de l’attentat de Grand-Bassam. Une visite au mois d’octobre 2017, puis en décembre, pour venir en aide aux présumés terroristes. Mais depuis, c’est le silence quand les familles ou la représentation diplomatique malienne demandent à Abidjan aux autorités ivoiriennes combien de temps leurs compatriotes vont encore être incarcérés sans jugement. Une procédure longue de plus de deux ans et à laquelle la justice ivoirienne ne semble pas pressée de donner un coup d’accélérateur. Pas plus qu’elle ne semble pressée de répondre à la presse quand on l’interroge au sujet de cette dizaine de Maliens incarcérés.

Source : rfi.fr

LIRE AUSSI :   La Russie empêchera un nouveau recours à la force contre Damas