Célébration de la Journée mondiale de l’Eléphant/Une Ong met en garde les braconniers

Par Keren Bossouma/afriquematin.net

La première édition de la journée mondiale de l’Eléphant a été organisée le jeudi 12 aout 2021 à l’hôtel du District au Plateau par une Ong. A travers « Conscience Citoyenne », l’association invite les populations à protéger cette richesse qui représente le symbole national.

Lors de cette rencontre qui commémore cette journée, l’initiatrice, Bérénice Kodjoed n’a pas manqué d’interpeler le citoyen ivoirien sur le respect des symboles du pays. « Notre devoir à tous est de transmettre des valeurs aux générations futures afin de préserver notre identité culturelle », a fait savoir la présidente de We Afrik.

L’occasion a été pour le général des Eaux et Forêts, Mailly Elvire Joëlle Zouzou, représentant le ministre Alain Richard Donwahi, d’expliquer le bien-fondé de la célébration de cette journée mondiale de l’éléphant.

Le Médecin-Général de Brigade Kouamé Akissi et le Général des Eaux et Forêts Mailly Elvire Zouzou présentent leur distinction.

Saluant cette initiative, le Chef du commandement des Eaux et Forêts, Directeur Général des Forêts et de la Faune, Mailly Elvire Joëlle Zouzou, a indiqué, en présence du représentant du maire de la commune du Plateau, Mme Tétialy Dégny, « qu’il est nécessaire de protéger les éléphants car ces pachydermes sont un symbolisme pour le monde, mais en particulier pour la Côte d’Ivoire dont l’éléphant est un symbole qui fait partie dans son armoirie ». Elle a rappelé qu’en terme de chiffre « ce sont 500 éléphants qui vivent dans la faune de Côte d’Ivoire dont les plus grandes populations vivent dans les parcs de la Comoé et Taï ».

Poursuivant, elle a également relevé que « si nous arrivons à mieux préserver ces espaces, la population de l’éléphant va croître considérablement. C’est pourquoi nous invitons les populations ivoiriennes à militer pour que les espaces qui sont réservés aux éléphants soient préservés et réhabilités ». Notons à cette occasion que

Plus d’une dizaine de personnalités exerçant dans différents domaines d’activités ont été distinguées et honorées. Ainsi, le prix de l’élite féminine des forces armées est revenu à la première femme élevée au grade de Médecin- général de Brigade, Kouamé Akissi, le prix du leadership féminin des Eaux et Forêts a été décerné au général Mailly Elvire Joëlle et le prix d’honneur du meilleur engagement citoyen Étatique a été attribué au ministre Alain-Richard Donwahi, sous le regard attentif du représentant du ministre de la Culture Henri M’koumo.

Faut-il rappeler que cette journée commémorative a été placée sous patronage du ministre des Eaux et Forêts, Alain Richard Donwahi, sous le patronage du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Jean Luc Assi, sous le Parrainage du Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale, Kouadio Konan Bertin et sous la Présidence du Ministre de la Culture et de l’industrie des Arts et du Spectacle, Harlette Badou N’Guessan Kouamé.

Les commentaires sont fermés.