ads bas

Campagne intermédiaire du cacao/Un imbroglio total

ads bas

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

(Mardi 30 avril 2019)-La campagne du cacao 2018/2019  n’a pas connu de trêve dans le Sud-est  du pays. Malheureusement, il se pose  toujours le  problème  de gainage puisqu’après la séance de tamisage, les multinationales négocient avec les producteurs autour de 125 de grainage sur 100, une procédure obligée d’analyse qualité.

A en croire les producteurs des  régions de l’Agneby-Tiassa, de la Mé et de l’Indenié-Djuablin, la production cacaoyère ne s’est pas arrêtée dans la région du Sud-Est. Les plans n’ont pas été dépourvus de fruits, mais le problème de grainage s’est posé. «Nous continuons de tamiser nos productions,  contrairement aux déclarations du conseil du café et du cacao(CCC).Et les multinationales négocient avec les producteurs du département d’Abengourou un grainage de130 sur 100 »,  nous a confié, Ahmed Bado, producteur et Pca d’une société coopérative d’Aniansué, dans ledit département. Information soutenue à Akoupé par le manager d’une société coopérative d’Affery, Kangou Patrice. « Il y a de la bonne production, et personne ne peut la livrer sans la tamiser », clarifie-t-il. Il y a donc un besoin réel de produit contrairement à la surproduction annoncée par l’État de Côte d’Ivoire avant l’ouverture de la campagne. Il ressort de certains producteurs du département d’Agboville, la non compréhension de la démarche de leur partenaire habituel : « notre partenaire a refoulé tout notre produit sans justification. Or le CCC nous avait demandé  de ne pas tamiser. C’est un manque de crédibilité. Nous voici obligés de traiter le produit avant  de le  livrer de nouveau », s’est écrié Brou Aka Stéphane, trésorier général d’une société coopérative du département. Un imbroglio total, peut-on dire.

Les commentaires sont fermés.