Association des sages-femmes ivoiriennes/La nouvelle présidente de la session Oumé investie

Par Nadège Kondo, Afriquematin.net

Placée sous le parrainage de Allah Saint Clair, secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), la cérémonie d’investiture de la nouvelle présidente de la session Oumé, Mme Kouamé Lou Younan épouse Kra, s’est tenue, le Samedi 13 novembre 2021, dans l’enceinte du foyer polyvalent de ladite ville. 

Cette cérémonie qui a réuni des autorités administratives, sanitaires, villageoises, religieuses et des délégations des sections de l’Association des sages-femmes ivoiriennes (Asfi) de Gagnoa et de Divo s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la qualité des soins aux mères et aux nouveau-nés. Au cours de cette cérémonie, le bureau de la section Asfi Oumé a été également présenté.

La nouvelle présidente de la session Oumé entourée de la présidente nationale et du préfet du département de Oumé

Prenant la parole, la sage-femme diplômée d’État, Madame Kouamé Lou Younan épouse Kra, nouvelle présidente de l’Asfi Oumé a, au nom de ses collaboratrices pris l’engagement d’œuvrer pour le bonheur des populations de Oumé. « La sage-femme est plus qu’un artisan, plus qu’un scientifique parce qu’elle travaille avec les mains, la tête et le cœur. Nous prenons l’engagement de rehausser l’image de la profession sage-femme pour le bonheur de tous et en particulier la population de Oumé », a-t-elle indiqué.

La présidente Nationale de l’Asfi, Madame Diallo Awa épouse Yao, a, pour sa part exprimé sa gratitude à l’auguste assemblée pour avoir accordé un intérêt particulier à la cérémonie. Pour elle, cette cérémonie d’investiture a pour objet d’améliorer la relation sage-femme et population. C’est pourquoi, elle a saisi cette occasion pour inviter toutes les sages-femmes ivoiriennes à être ‘’amies de la femme de l’enfant et de la famille’’.

La nouvelle présidente de la session Oumé entourée de ses collaboratrices et de la présidente nationale de l’Asfi, Madame Awa Diallo

Quant au préfet du département de Oumé, Yao Mathias,  il a invité ce nouveau bureau à mener des actions en faveurs des sages-femmes et de la population. « Que ce bureau ne tombe pas dans un état léthargique. Car, bien qu’il existe  depuis 2015, l’Asfi Oumé est restée inconnue », a-t-il souligné, avant de féliciter les sages-femmes pour le travail qu’elles œuvrent chaque jour dans les services de santé obstétrique. Aussi, il les a encouragées à être encore plus proche de la population afin de participer au développement de la région de Oumé.

Créée le 05 février 1997, l’Asfi a pour mission de contribuer à l’amélioration des soins et des prestations dans les centres de santé de la reproduction Elle compte à ce jour, soixante-treize (73) sections installées sur toute l’entendue du territoire ivoirien.