Agboville-Législatives/Adama Bictogo menacé

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

Traoré Muluku Souleymane, ancien du Groupe de la Banque Mondiale, qui a volontairement pris la décision de cesser ses activités à l’institution de Bretton Woods, depuis bientôt quatre ans, sort de son silence au plan politique. Ce natif de la région vient veut se consacrer à contribuer à la lutte contre la pauvreté et l’émergence de nouveaux opérateurs économiques dans la capitale d’Agneby Tassa. « Ce n’est nullement un défi contre autrui, comme certains pourraient le penser », fait-il savoir. Le  candidat aux  prochaines législatives à Agboville a besoin d’hommes nouveaux, à tous les niveaux ; dans l’espoir de  sortir des intrigues et permettre une vraie éclosion des nombreux cadres que regorge le département. La nouvelle de sa candidature qui s’est vite rependue comme une traînée de poudre dans la ville, a été diversement commentée. Joie pour certains et incompréhension chez d’autres, qui voyaient en ce banquier international, un éminent cadre que le parti avait en réserve. Mais en face se dressent d’autres intentions de candidatures, notamment celles de Monique Tanaud du Pdci-Rda et d’autres candidatures des autres partis politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.