Société civile/ La CN-MAEP renforce son réseau de points focaux dans le Haut Sassandra-Marahoué

Franck Elisé Bouabré correspondant Afriquematin.net

La Commission Nationale du Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (CN-MAEP) a organisé la cérémonie d’installation de ses points focaux, représentant les organisations de la société civile, dans le District du Haut Sassandra-Marahoué le samedi 15 juin 2024 à Daloa. Au cours de cette cérémonie, la CN-MAEP a souligné les rôles importants de la commission.

Dans son discours d’ouverture, Franck Moïse Amalaman, sous-préfet de Zaïbo, représentant le préfet du département de Daloa et préfet de la région du Haut-Sassandra, Kouamé Koffi, a salué cette initiative qui, selon lui, favorisera la bonne gouvernance et améliorera le niveau de vie des populations. Il a exhorté les points focaux à s’engager activement dans leurs tâches.

Madame Yacé Emmanuelle Bony, commissaire à la CN-MAEP, chargée du développement socioéconomique et chef de délégation, a expliqué que le point focal de district de la CN-MAEP est une personnalité désignée par l’un des membres de l’Assemblée de la CN-MAEP. Il représente son association ou son organisation dans le district. Elle a précisé que le point focal de la CN-MAEP est un membre actif de l’organisation ou de l’association de la société civile qu’il représente. Il réside dans le district et est disponible pour servir de relais entre le représentant de l’Assemblée de la CN-MAEP et la CN-MAEP dans la mise en œuvre de ses missions dans le district. Sa fonction est bénévole et non rétribuée. Toutefois, dans la mesure du possible, des accompagnements matériels et/ou financiers peuvent être mis à sa disposition pour l’exécution de missions et/ou activités spécifiques.

LIRE AUSSI :   A’Salfo aux journalistes culturels : "A un moment donné, le journaliste ne produit plus d’articles objectifs"

Mamadou Sékongo, secrétaire national de la CN-MAEP, a ajouté que « le point focal de district de la CN-MAEP a pour missions de participer aux rencontres, séances de travail et activités convoquées, initiées ou organisées par la CN-MAEP dans le cadre du processus du MAEP. Au niveau de son district de compétence, il doit mobiliser les acteurs des organisations de la société civile (OSC) pour leur participation aux rencontres et aux séances de travail et activités convoquées par la CN-MAEP. Il doit former les acteurs des OSC sur le processus du MAEP ; relayer les messages relatifs au processus du MAEP auprès des parties prenantes ; assurer la prise de contact et établir la liaison avec les leaders communautaires du district au profit de la CN-MAEP ; contribuer à renforcer la visibilité de la CN-MAEP auprès des acteurs des OSC et de la population du district… La CN-MAEP est apolitique mais cependant est un organe d’évaluation », a-t-il souligné.

Après la remise de la feuille de route aux différents points focaux, Dago Nagnon Georges, directeur de cabinet du ministre-gouverneur du Haut-Sassandra Marahoué, représentant le ministre-gouverneur, a assuré que le ministre-gouverneur travaillera en synergie avec les points focaux pour l’amélioration des conditions de vie des Ivoiriens.