Yoro Yann Auguste Blemann: la disparition tragique et douloureuse d’un jeune leader.

…A MON PETIT FRÈRE.

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net.

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. Il n’avait que 33 ans, l’âge de l’accomplissement, mais que de talent? C’est à cet âge qu’il a été brutalement emporté par la grande douloureuse, laissant sans voix toute une multitude d’admirateurs répandus dans les quatre (04) coins du globe. Yoro Yann Auguste Blemann, percuté à un feu tricolore par un camion à Accra, le vendredi 28 avril 2017, est un jeune ivoirien qui a réussi à se bâtir la réputation d’un leader dans sa sphère générationnelle. Ce jeune diplômé de l’une des plus prestigieuses universités d’Accra était pourtant appelé à un bel avenir vu sa fougue, sa générosité et son esprit associatif et créatif. Yoro Yann Auguste Blemann a réussi à tisser autour de lui une toile d’admirateurs séduits par son orgueil philanthropique qui s’étend jusqu’aux quatre extrémités de la planète. De la Riviera 3 à Accra, il s’est toujours imposé comme un leader adulé, respecté mais craint. Issu de la première promotion du Lycée Blaise Pascal (Lycée Français), celui que tous appellent affectueusement « CACAO » pour son altruisme et son dévouement à l’égard des autres s’en est allé dans la fleur de l’âge, laissant inconsolables et meurtris, une mère entièrement désespérée, des frères, des sœurs et des amis anéantis, à l’idée de ne plus jamais le revoir. « Adieu Yann Yannicko Débrèche Dorpico Tara-Tara ».

      

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.