Yopougon-Impôt foncier/La répression passe bientôt dans sa phase d’application

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

Le directeur du Cadastre (DCAD) Boua Bahi Apolinaire, accentue la campagne de sensibilisation sur l’impôt foncier. Après la cité Synaccaci de la Riviera-Palmeraie, son équipe et lui avaient mis le cap le samedi 10 décembre 2022, sur la Cité Sopim-Bel-Air de Yopougon.

Le directeur du Cadastre Boua Bahi Appolinaire a expliqué aux habitants de la cité Sopim -Bel Air de Yopougon, l’importance de payer son impôt foncier

 Dans le cadre de la campagne de sensibilisation à la déclaration et au paiement de l’impôt foncier, le directeur du Cadasttre Boua Bahi Appolinaire et ses agents ont pris d’assaut toutes les artères de la cité Sopim à Yopougon Bel-Air. L’occasion était donnée au premier responsable du Cadastre ivoirien d’expliquer aux populations les raisons fondamentales de la déclaration et au paiement de l’impôt foncier.

Aux habitants de cette cité, Boua Bahi Appolinaire leur a fait comprendre le rôle important que représente l’impôt foncier « qui aide l’Etat à construire les écoles, les routes, l’impôt foncier permet également de développer la Côte d’Ivoire », a-t-il indiqué. Pour ce faire, il invite les un est les autres à faire leur déclaration et s’acquitter de l’impôt foncier. « Nous avons des étapes de sensibilisation. Après ça, nous serons obligés de passer à la phase répressive (Application des dispositions prévues par la loi) », a-t-il annoncé.

 Il a par ailleurs relevé qu’être à jour du paiement de son impôt foncier signifie que l’on participe au développement du pays. « Déclarer ses biens, met à l’abri ses biens et ses héritiers.  Nous allons assainir nos textes, afin que les populations sachent quels sont les impôts qu’elles doivent payer », fait-il savoir.

  Les populations de la cité Sopim Bel-Air  ont été sensibilisées dans un langage franc , afin qu’elles s’acquittent de leur impôt foncier.

Le président de l’Association des résidents de la cité Sopim-Bel-Air, Paul Arnaud s’est réjoui du passage de la direction du Cadastre dans sa cité. Il a par ailleurs mentionné qu’il a toujours été en règle des impôts. Il a notamment invité les résidents d’être attentifs aux dires du directeur du Cadastre, « je promets à la direction du Cadastre être leur ambassadeur auprès des résidents, afin que ceux qui ne se sont pas conformés à la loi en faisant leur déclaration au paiement de l’impôt foncier se mettent en règle pour ne pas tomber sur le coup de la loi », exhorte-t-il.

LIRE AUSSI :   Situation sociopolitique en Côte d’Ivoire : Tête-à-tête Laurent GBAGBO / Bamba MORIFERE à la HAYE

  Faut-il noter que sur 284 parcelles que compte cette cité, ce ne sont que 250 qui sont fichées dans les services de la direction générale des impôts (Dgi).