Show-biz/Après sa sortie hasardeuse à son égard, Aïcha Koné recadre Affou Keïta

Par Justin Kassy/afriquematin.net 

Depuis quelques jours, la toile est enflammée par les propos irrévérencieux tenus par Affou Keïta, à l’endroit de l’artiste ivoirienne Aïcha Koné, la Diva, de la musique ivoirienne. Son crime, c’est d’avoir plaider, par un  message , auprès du Président Alassane Ouattara pour la libération du cyber activiste ivoirien Peter 007.

 Les propos tenus à Aïcha Koné, dignes d’une petitesse à ne pas donner suite, car la concernée se dit surprise et indignée « de voir Affou Kéïta agir de la sorte », soutient-elle.

Respectée à juste titre par plusieurs mélomanes, Affou doit dorénavant utiliser le verbe et les mots appropriés.

Cette sortie hasardeuse et ténébreuse d’Affou Kéïta, n’est pas restée sans réactions. K.J, n’est pas allé du dos de la cuillère, « j’ai passé plusieurs années auprès d’Aïcha Koné et Affou se rendait chez elle pour apprendre à danser, c’était en 1980 ».  Poursuivant, Koné rappelle que « passée cette année, je ne l’ai plus revue jusqu’à ce que lors d’une émission télé, je l’ai vue se mettre à genoux pour saluer Aïcha Koné », se souvient-il.

 La concernée qui s’est sentie un peu surprise a eu le sentiment que sa frangine a été mal inspirée. Aïcha Koné met en première ligne les relations très cordiales qui existent entre la génitrice d’Affou Keïta et elle. D’où son étonnement d’entendre de tels propos désobligeants proférés à son égard par sa frangine, lui demandant « d’éviter d’insulter les gens. Ce n’est pas bien. Et puis, sache que je n’ai pas insulté Alassane Ouattara », précise Aïcha Koné.

Respectée à juste titre par plusieurs mélomanes, Affou doit dorénavant utiliser le verbe et les mots appropriés, car ne dit-on pas que le respect des mamans, des aînés, est sacré. Qu’Affou ne doit pas utiliser sa casquette de star pour désacraliser ces civilités.

LIRE AUSSI :   FPI/Affi N’guessan dans la tourmente

« N’oublions pas aussi qu’être star, implique le respect de ces catégories de personne. Que la star est un modèle dans la société, qu’Affou fasse attention, car le succès a une fin », a courroucé K.J.