Utilisation de pesticide et d’insecticide dans l’agriculture africaine/Une baisse considérable de récoltes attendues.

 Utilisation de pesticide et d’insecticide dans l’agriculture africaine/Une baisse considérable de récoltes attendues.

  Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net
Le tonnage des  récoltes dans l’agriculture africaine a considérablement baissé.Le poids du cacao,du sorgho, du coton…est passé du double au simple, ces dernières années, du fait de l’excès d’utilisation des pesticide et insecticide dans l’agriculture. C’est Pr Armand Paraizo, enseignant-chercheur en écologie à l’Université de Parakou au Bénin qui vient de faire le constat. Il a confié les résultats de ses recherches à Radio France Internationale(Rfi), ce dimanche 24 novembre.
 
Loin d’obtenir le double des récoltes comme résultats escomptés dans l’agriculture africaine c’est malheureusement et davantage la moitié qui est récoltée. Et ce ,à cause de l’excès de pesticide et d’insecticide dans les vergers et fermes.” a révélé Pr Armand Paraizo qui estime que ces résultats concernent le cacao, le manioc, le sorgho…mais surtout le coton. Et de préciser que les conséquences de ces  pratiques sont palpables surtout dans le coton au Burkina Faso, le cacao en Côte d’Ivoire, les arachides au Sénégal, le sorgho au Bénin. Et d’ajouter que “ les produits chimiques qui ne sont plus utilisés en Europe sont déversés en Afrique et les agriculteurs et fermiers africains en font usage sans aucun esprit critique(…) La néo-nicotimine  constitue un véritable poison  pour le nectar. Ce qui décime toutes les abeilles sauvages en Afrique.”  Cet enseignant chercheur en écologie révèle également qu’au Burkina Faso, ce sont environ 200.000 tonnes de coton qui sont obtenus contre 400.000 attendus.
Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook