Université Félix Houphouët-Boigny: Les étudiants célèbrent la journée socioculturelle et sportive

Par Jean Levry – Afriquematin

Le temps d’une journée, les étudiants de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody ont quitté amphithéâtres et salles de Travaux dirigés (TD) pour faire montre de leur savoir-faire en matière culturelle et sportive. A l’initiative du Collège des délégués de  ladite université (CoDe-Ufhb), ils ont organisé une journée socioculturelle et sportive le samedi 15 décembre 2018 au sein de ce temple du savoir.

En présence de plusieurs autorités, notamment  Louis Abonouan, PCA de l’ONEP, par ailleurs parrain des activités, représentant le  ministre d’Etat, ministre de la défense, Hamed Bakayoko ainsi que du président de l’Université Félix Houphouët-Boigny, Prof Abou Karamoko, les étudiants ont participé, nombreux à ces activités récréatives. Le clou de cette 2ème édition a été le tournoi de maracana qui a mis aux prises 24 équipes représentant les 24 filières que compte l’Université Félix Houphouët-Boigny.

« Nous visons la cohésion entre les étudiants à travers cette journée. En plus des études, les étudiants ont des talents en arts, en musique et en sport qu’il faut valoriser », a déclaré Allalé Kassy, porte-parole du collège des délégués de l’Ufhb.

Pour sa part, le parrain Louis Abonouan a salué l’esprit d’union et de cohésion qui règne entre les étudiants contrairement à ce qu’on a connu par le passé sur le campus. « Nous sommes venus encourager les étudiants à la culture de la paix parce que le patron de cette journée, le ministre d’Etat, Hamed Bakayoko est un homme de paix… Nous avons vu le SG de la Fesci aux côtés des délégués, c’est-à-dire que nous jeunes frères ont décidé de conjuguer leurs efforts pour la paix. Nous les félicitons des dispositions qu’ils prennent pour être des cadres modèles de demain», a-t-il fait savoir.

Le CoDe-Ufhb, aux dires de son porte-parole,  est la  faitière des délégués des différentes UFR, amphis, différents niveaux d’études et des groupes de TD (Travaux dirigés) de l’Université.

« Nous nous sommes mis ensemble pour parler d’une seule et unique voix face aux autorités universitaires concernant nos problèmes qui sont pratiquement les mêmes, d’une filière à une autre. », a souligné le doctorant en philosophie.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Comparer

Facebook