Un incendie ravage l’usine produisant les derniers missiles russes Satan II

Une énorme colonne de fumée noire s’échappe d’une usine produisant des missiles balistiques russes, notamment les RS-28 Sarmat (surnommés Satan 2) et R-29RMU Sineva. Toutefois, les entrepôts d’assemblage de missiles sont situés à un kilomètre du foyer de l’incendie, ainsi il n’y a pas de danger de détonation.

Une usine russe Krasmash produisant des missiles balistiques, notamment les RS-28 Sarmat et R-29RMU Sineva, est en feu. De la fumée noire s’échappe de l’endroit où se trouvent les chambres froides.

Si dans un premier temps le ministère russe des Situations d’urgence a annoncé qu’au moins 5.000 mètres carrés étaient en feu, les dernières informations livrées par l’institution font état de la propagation du feu sur 24.000 mètres carrés.

Il est rapporté que le toit du bâtiment où se trouvent les chambres froides s’est effondré sur une superficie d’au moins 2.500 mètres carrés. Près d’une centaine de pompiers sont sur les lieux pour maîtriser le feu.

«Le toit est en feu. Il y a 94 personnes sur place, 16 camions-citernes», a affirmé la représentante du ministère.

Les entrepôts d’assemblage de missiles sont situés à un kilomètre du foyer de l’incendie, ainsi il n’y a pas de danger de détonation, a prévenu une source au sein des services d’urgence contactée par Sputnik.

Selon le ministère, des spécialistes de la qualité de l’air se sont rendus sur place afin de constater qu’il n’y a pas de menace de pollution.

L’incendie a requis le plus haut niveau de complexité du territoire de Krasnoïarsk où se trouve l’usine.

Les écologistes ont également assuré qu’il n’y avait aucune menace pour la couche d’ozone.

«99% des agents frigorigènes dans les chambres froides ne menacent pas la couche d’ozone. La production de fréon détruisant la couche d’ozone est interdite conformément au Protocole de Montréal, tous les producteurs sont passés à d’autres substances», a confié Alexeï Kokorine, expert du programme Climat et énergie du Fonds mondial pour la nature (WWF).

Il n’y a pas de menace de propagation du feu sur les bâtiments adjacents. Les pompiers ont réussi à localiser le feu sur 20.000 mètres carrés, informe le ministère russe des Situations d’urgence. Il a également indiqué que l’incendie n’avait pas fait de victimes.

Source: Sputniknews

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Comparer

Facebook