(Tribune libre)Situation sociopolitique en Côte d’Ivoire : Pourquoi parle- t-on de paix tout en préparant la guerre ?

Par l’apôtre Jean Elie. 

«Éternel, délivre mon âme de la lèvre mensongère, de la langue trompeuse ! Les traits aigus du guerrier avec le charbon ardent du genêt. Malheureux que je suis de séjourner à Méshec, dans les tentes de Kédar. Assez longtemps mon âme a demeuré auprès de ceux qui haïssent la paix. Je suis pour la paix mais dès que je parle ils sont pour la guerre.” Confère les psaumes 120: 2-7. Voici une nation qui ressemble trait pour trait à la Côte d’Ivoire. On a l’impression que le psalmiste se trouve chez nous.

 Une nation qui aime le mensonge, la trahison, la force, l’intimidation. Seulement parce que des élus de cette  nation sont sans ambitions et se font ‘’acheter’’ sans l’aval  du  peuple qui les a élus. Avec une  majorité que l’on sait factice, ‘ils se désolidarisent de leurs confrères et on  jette ces derniers en prison . Et pourtant,  au plus  haut  sommet  de la nation ivoirienne, on  reconnaît que  les ivoiriens en droit de voter représentent plus 70% de l’électorat. Cette majorité factice prépare la guerre avec l’exécutif. Et si on en parle,  on est jeté en prison comme ces  journalistes  du quotidien “Le temps”. Et avec cela,  on ne veut pas qu’on parle “d’Etat voyou”.

Regardez ce qu’ils sont en train de préparer: Malgré les interventions du  Vatican , représenté par le clergé catholique en Côte d’Ivoire, les chefs de  communautés chrétiennes, les observations des chancelleries, la menace des partis politiques, de la société civile, la commission électorale est composée à plus de 90% du Rhdp. On refuse de libérer des députés de la nation et certains de leurs  proches de leurs proches  sont arrêtés  sans justification. Leur leader, Guillaume Soro, est l’objet d’un    d’un mandat d’arrêt international.

On s’apprête à modifier la constitution ivoirienne contre la volonté de la majorité parce qu’on sait pertinemment que l’on n’a  qu’une   majorité factice. Avec cela,  on parle de réconciliation et de paix en menaçant et proclamant que « tout est bouclé ».

Quand on sait en outre que  le problème des cartes nationales d’identité n’est pas encore réglé, sachant qu’une partie de la population bénéficie de la prise en charge pour  l’établissement de ces pièces quand d’autres  éprouvent des difficultés pour s’en confectionner. Et, à bien y regarder, c’est surement   avec l’argent du contribuable  que certaines autorités font des largesse à leurs parents  et électeurs. C’est du jamais vu en Côte d’Ivoire. Quel sentiment de regret doit avoir les électeurs qui ont contribué à l’accession de ces gens  au sommet de l’Etat !!!.

Tant pis donc pour les autres parce qu’ils n’ont  pas avec eux  les appareils répressifs  et idéologiques  de l’Etat (l’armée, la télévision nationale, la justice, ) pour  mentir aux analphabètes et juger seulement ceux qui n’ont pas de parrain. Mais la bible dit” formez des projets ils seront anéantis, donnez des ordres ils seront sans effets. Car Dieu est avec nous.” Confère Esaie 8:10.

En fait,ce que ce régime ignore,  est  que  cette armée pourrait se reprendre  au moment opportun avec la  toute puissante main de Dieu qui incline les cœurs. Cela s’est déjà avéré en Côte d’Ivoire et pourquoi cela  ne se répéterait-il  pas une fois de plus ?

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook