Musique/Roxy Olua, une voix pour servir Dieu

Par Justin Kassy/afriquematin.net

 Les voix au Congo ne se discutent pas. Elles s’imposent de par leur qualité, et amènent à être appréciées. A King, celle de   Roxy Olua, a été spontanément acceptée par les mélomanes de la Rdc et depuis, elle est devenue une véritable star dans son pays. Vedette du gospel, à travers lequel, elle loue et sert le Seigneur, qui a fait d’elle, une de ses Chantres la plus en vue du Congo.

Voir Roxy Olua sur scène et l’écouter est un délice. Ses chants dédiés à la gloire du Seigneur sont une invite à se donner à lui. C’est en fait, pour ce but, qui n’en est pas moins une mission noble, celle de gagner des âmes à Christ, qu’elle chante pour le Dieu-Créateur de l’Univers. Et la voix dont elle est dotée n’est pas un don d’un homme. Mais celui de Dieu pour faire son œuvre ici-bas.

Roxy Olua, une fierté dans le monde de la musique chrétienne en RDC

Quand un don est de Dieu, il s’exprime avec beaucoup d’aisance, de beauté, de sagesse et d’humilité. C’est ce qui caractérise la Chantre Roxy Olua, à qui le Seigneur a aussi fait un autre don de poids, la beauté physique !

 En cette jeune fille, l’équilibre entre le moral et le physique est réel. Quand elle se met à chanter, on a l’impression qu’elle s’amuse. Elle ne force pas. Les mots sortent de sa bouche comme de l’eau d’un robinet.

Roxy  a débuté dès l’âge de dix-huit ans à se mettre entièrement à la disposition de Dieu. Sa passion pour l’écriture lui donne d’écrire ses propres chants, tels que « Je te suivrai », « Alliance », « Admirable », et tant d’autres.

Âgée de plus d’une vingtaine d’année seulement, Roxy Olua se donne d’annoncer la bonne nouvelle du Christ à travers ses chants qui sont tous inspirés. Sa préoccupation en ce moment, c’est la préparation d’un certain nombre de titres, pour la sortie de son premier album.

Pour cette artiste, « le chant est un moyen exceptionnel pour toucher le cœur de Dieu. » On comprend pourquoi, elle prend le risque d’écrire sur plusieurs styles de musique. Car, pour elle, sa « reconnaissance et son amour pour Dieu n’a pas de limites. »

Les commentaires sont fermés.