ads bas

Technologie: Une start Up ivoirienne invente un logiciel pour l’organisation d’élections transparentes

ads bas

Par Aka JM – Afrique Matin.Net 

Le déroulement des élections constitue un moment d’énormes dépenses pour les candidats et la fin des scrutins est souvent émaillée par de graves irrégularités avec des vagues de contestations marquées par des crises plus ou moins graves.

Pour pallier à ces situations, Prodestic, une entreprise  ivoirienne spécialisée dans le domaine de développement, de solutions web et mobile vient de mettre sur pied un logiciel dénommé ELECT +.

C’est cette innovation qui a permis à cette jeune entreprise de décrocher le meilleur prix dans la catégorie ‘’Innovations technologiques’’ le 03  Août dernier à l’hôtel Tiama dans le cadre de la remise du prix Evaluation d’Or  organisé par l’ONG Initiative Ivoirienne pour l’Evaluation (2IEval).

Selon Traoré Ousmane, Directeur de cette entreprise, ELECT+ est un système organisationnel qui permet de gérer tous les aspects d’un processus électoral que ce soit au niveau national ou tout simplement pour le compte d’un candidat. Qu’il s’agisse de la planification à la budgétisation en passant par la gestion des dépenses, la communication, la centralisation des données et la vérification strictes de celles-ci, Elect+ la solution idéale pour gérer une élection en toute transparence.

En ce qui concerne la communication, le candidat pourra être en contact avec ses sympathisants par le biais du push marketing appelé smsing. Ce système consiste à envoyer  des messages vocaux, des sms en langue locale à ses militants. Cette technique permet au candidat d’être proche de ceux-ci et de leur communiquer facilement son programme de société. Et occuper ainsi grâce à cette plateforme une bonne position sur le web et sur les réseaux sociaux.

Outre cette capacité organisationnelle, grâce à ce logiciel, lors des élections, le QG informatique du candidat reçoit à temps réel les résultats (nombre d’inscrits, nombre de votants, bulletins nuls, suffrages exprimés, le score de chaque candidat…) des différents bureaux de vote. Et ce, grâce aux informations fournies à la plateforme par le biais du mobile que détient le représentant du bureau de vote du candidat s’étend procuré cet appareil.

Selon Traoré Ousmane, ces données sont traitées par l’application qui peut fonctionner même hors connexion internet. L’application permet de détecter d’éventuels cas d’irrégularités qui constituent des preuves physiques que le candidat pourra s’en servir pour d’éventuelles réclamations.

L’organisation dans la transmission des données se fait selon l’importance de l’élection. Si ce sont des élections nationales, l’échelle de transmission se fait par zone. Si ce sont des élections locales, le mode de transmission se fait à une échelle plus réduite. Dans tous les cas, la plateforme s’adapte à toutes les échelles, rassure Traoré Ousmane et son équipe.

Avant de préciser que leur solution n’est pas faite pour proclamer des résultats, mais juste pour doter les candidats de moyens numériques leur permettant de bien gérer leur campagne et de mieux comptabiliser leurs voix.

Aussi, a poursuivi Traoré Ousmane, « Nous avons mis en place des systèmes qui vont outiller le (s) candidat afin de pouvoir détecter d’éventuels cas de fraude ». Déjà cette plateforme a été utilisée par deux candidats qui ont remporté les dernières élections législatives.

Le fondateur de cette entreprise du numérique qui souhaite que la Commission Electorale Indépendante (CEI) expérimente cette découverte pour le traitement de ses données, invite également de tous ses vœux les candidats aux prochaines élections à s’approprier cette plateforme pour la préservation de la démocratie à travers des élections transparentes et sans contestation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.