Tanzanie/Voici comment la nouvelle présidente veut diriger le pays

La nouvelle présidente de la Tanzanie Samia Suluhu Hassan a pris les rênes du pays  au mois de mars, suite au décès- de John Magufuli. Jusque-là, l’ancien précédent n’avait eu de cesse de minimiser l’impact de la crise du covid 19.

 Samia Suluhu Hassan a donc rompu hier mardi 6 avril avec la ligne de son prédécesseur. Elle a estimé qu’il n’était « pas bon » d’ignorer l’importance de la pandémie, soulignant, lors de la cérémonie d’investiture des membres de son nouveau gouvernement, à Dar es Salam, qu’elle allait créer un comité d’experts pour conseiller le gouvernement qui sera chargé de faire la synthèse des connaissances mondiales sur le virus et de faire des recommandations.

 Âgée de plus d’une soixantaine d’années, Samia Suluhu a ordonné la réouverture de médias interdits par son prédécesseur, dont l’administration a été régulièrement montrée du doigt pour limiter les libertés fondamentales.

Faut-il rappeler que la Tanzanie, longtemps perçue comme un havre de stabilité dans une région troublée, a vu son image écornée au fur et à mesure que le président Magufuli a développé un style de gouvernance autoritaire et solitaire.

Source : rfi.fr avec afriquematin.net

Facebook