ads bas

Situation sécuritaire à Daloa : les tenanciers d’établissements publics interpellés

ads bas

Par Hermann Adepo – Correspondant Afriquematin

Le  Préfet de la région du Haut-Sassandra, Préfet de département de Daloa,  Bako Digbé Anatole-Privat, a réuni, le mercredi 24 avril 2019, dans la salle de conférence de la préfecture tous les opérateurs économiques possédant un espace public.

Cette rencontre supervisée par le Secrétaire général n°2 de la préfecture, Yao Alexandre, représentant le Préfet de région, était dédiée à la sensibilisation sur la règlementation des espaces publics et touristiques et sur les notions de sécurité et de bonne conduite sur les espaces publics.

La directrice régionale du ministère du tourisme à Daloa, Mme Koné a appelé les opérateurs à observer des dispositions plus rigoureuses vis-à-vis de leurs clients. Elle a, par ailleurs, demandé à ses collaborateurs de se conformer aux lois et règlements pour la création d’un établissement public à savoir, les conditions de réalisation et d’exploitation d’un établissement à caractère touristique conformément aux normes édictées par le ministère du tourisme.Daloa

« C’est une étape qui permet de rester dans la droite ligne afin d’être conforme aux règles et conditions en vigueur », a- t- elle conseillé. En ce qui concerne les maquis,  bars et night-clubs, a-t-elle précisé, cela est valable et doit obligatoirement observer le même principe.

Mme Koné a saisi cette occasion pour lancer un appel à tous les tenanciers d’établissements publics afin de tout mettre en  œuvre pour que leurs établissements se mettent en règle vis-à-vis de l’état de côte d’ivoire. Par la suite, elle a demandé que soient fermés tous les établissements hôteliers qui offrent des chambres de passage, car selon elle, ‘’chambre de passage’’ n’existe pas dans le jargon de l’hôtellerie.

Pour marquer sa détermination, elle prévoit effectuer des visites inopinées dans tous les établissements, accompagnée des forces de l’ordre pour identifier ceux qui font office de ‘’mauvais élèves’’ et rendre compte au  Préfet pour procédure à leur fermeture immédiate.

Pour terminer, une délégation composée du Préfet, du ministère du tourisme, et de la Police  s’est rendue à l’hôtel ‘’le Camping roc’’ pour un état des lieux suite au drame survenu le mois dernier faisant état d’une jeune fille retrouvée morte dans la piscine dudit hôtel.

Les commentaires sont fermés.