Show-biz/ Nomcebo Zikode saisit la justice

Par Justin Kassy/afriquematin.net, source : Donald

Co-auteure et principale interprète du clip du titre « Jerusalema », Nomcebo Zikode n’est pas contente. Alors là pas du tout contente ! Les retombées financières du titre font seulement la joie de Master KG, sans elle. Mécontente, parce que victime d’une injustice flagrante, l’artiste a décidé d’intenter un procès en justice…

L’affaire a fait récemment le chou gras des réseaux sociaux. Quand, fâchée, la chanteuse s’est saisie de ce canal puissant de communication aujourd’hui, pour dire ses vérités et informer les internautes sur les redevances qu’elle ne touche toujours pas.

« Vous avez fait de mes rêves une réalité, en faisant de cette chanson, un succès mondial. Ma voix et mes paroles ont transcendé le monde. Mais, j’attends toujours ce qui m’est dû », a informé Nomcebo Zikode à l’endroit de ses admirateurs.

Ajoutant en outre, que « je n’ai pas été payé un centime par mon label pour « Jerusalema », malgré le succès mondial de la chanson. J’ai été ridiculisée, avec des efforts pour marginaliser ma contribution. Moi, en tant que femme artiste, je ne peux plus rester silencieuse là-dessus, l’affaire est maintenant avec mes avocats ».

La presse sud-africaine a relayé le mécontentement de l’artiste face à ce qu’elle considère, à juste titre, comme de l’injustice caractérisée, rappelant aussi « les rapports conflictuels que les artistes Africains ont souvent avec certaines maisons de disques ». Des faits qui, s’ils ne sont pas extirpés du milieu du show-biz africain, continueront d’appauvrir les artistes Africains qui ont du talent à revendre.

 

Facebook