Conférence de presse conjointe de l’EDS et du PDCI: Georges Armand Ouégnin crie sa colère

Par Aka JM- Afrique Matin.Net

Pr Georges Armand Ouégnin, de l’EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté) a indiqué le 10 janvier 2020 que son organisation politique et le PDCI  restent toujours opposés à l’actuelle CEI, qui selon eux est inféodée au parti au pouvoir.

Pr Georges Armand Ouégnin qui intervenait lors d’une conférence de presse conjointe avec le PDCI à  Cocody  au  lendemain   de leur rencontre avec le gouvernement dans le cadre  de la reprise du dialogue politique, a déploré le manque de sincérité dans les actions des actuels  gouvernants.

La rencontre avec les autorités d’Abidjan qui avait pour but de plancher sur tous les sujets relatifs aux élections a été biaisée, selon l’orateur. Car des questions de fonds sur  la recomposition de la CEI, le code électoral, le découpage électoral, la liste électorale et la sécurisation des élections  n’ont pu être abordées et approfondies.

C’est ce qui  a amené Pr Georges Armand Ouégnin a tiré sur la sonnette d’alarme en prenant « l’opinion nationale et internationale à témoin  quant aux risques que fait peser sur la Côte d’Ivoire la propension au passage en force du gouvernement, qui chaque jour semble vouloir enfoncer un peu plus notre pays dans la crise ».

Pour le premier responsable de l’EDS le pays n’a pas besoin d’une autre crise. C’est la raison pour laquelle, il invité le pouvoir Ouattara à un dialogue franc. Mieux, dira-t-il, «l’EDS et le PDCI ont des propositions concrètes  à partager avec les autres acteurs du processus électoral dans la recherche du consensus national », soulignera-t-il.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook