Sciences/Un poisson préhistorique avec des nageoires dotées de doigts

Daté d’environ 375 millions d’années ce fossile possède des nageoires dotées de doigts. Il pourrait être le chaînon manquant de l’évolution entre les poissons et les tétrapodes.

C’est une découverte qui pourrait se révéler capitale dans la compréhension de l’évolution des êtres vivants. Un fossile trouvé à Miguasha, au Canada, pourrait expliquer l’évolution des nageoires de poisson en main humaine.

Des paléontologues australiens de l’université Flinders et canadiens de l’université du Québec ont trouvé il y a quelques années un spécimen articulé de 1,57 mètre de long  qui serait selon eux l’elpistostegalien le plus complet jamais trouvé.

Les nageoires de ce poisson sont constituées d’os qui sont les mêmes que ceux de nos bras, de nos mains et de nos doigts. Selon cette étude, malgré ce modèle squelettique qui représente à ce jour l’arrangement osseux le plus semblable à celui d’un tétrapode, les nageoires de ce spécimen conservent des lépidotriches, c’est-à-dire le rayon dermique spécifique des nageoires des poissons.

Ce chaînon manquant semble donc confirmer que certains poissons ont évolué et développé des doigts puis des mains avant de sortir de l’eau. C’est peut-être même cette évolution-là qui aurait permis aux poissons préhistoriques de se rendre sur terre.

Source : maxisciences.com                                                                                       

Les commentaires sont fermés.