Santé/Voici les effets indésirables causés par la consommation du Corossol

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec eftafairtrade.org  

Le corossol ressemble dans sa forme au durian, car  lourd, plutôt ovale, avec des picots sur l’extérieur. Sa chair blanche a un goût à la fois sucré mais aussi acidulé. Il évoquerait pour certains celui des chewing-gums Malabar et même du bonbon Arlequin.  

Devant la richesse des éléments qui le composent, il est facile d’imaginer que le corossol affiche à son compteur d’innombrables vertus thérapeutiques et médicinales. Et c’est le cas puisque le fruit est à la fois un puissant diurétique, voire un excellent hypotenseur ou encore un formidable régulateur des fonctions de l’organisme. En effet, il est utilisé pour purifier le foie ou encore pour maintenir l’équilibre du taux de sucre dans le sang.

D’autre part, le corossol peut également s’inscrire dans le cadre d’un traitement contre les troubles du sommeil, la dépression ou encore le stress. Ses propriétés antimicrobiennes en font un rempart efficace contre les attaques bactériennes, fongiques ou parasitaires. Sur le plan digestif, il facilite le transit et constitue un antispasmodique particulièrement efficace.

Le corossol détient des propriétés anti-cancéreuses.  Il n’a pas fallu très longtemps pour que la communauté scientifique s’intéresse aux innombrables vertus du corossol sur la santé humaine. Intéressés par ce fruit multifonctions, des chercheurs auraient réussi à mettre en lumière ses effets sur certaines pathologies cancéreuses telles que le cancer du sein, des ovaires, du pancréas, du foie, des poumons ou des intestins.

Ainsi, les feuilles de corossol auraient révélé un pouvoir anticancéreux notable en luttant contre la prolifération des cellules cancéreuses. Cependant, ces résultats font l’objet d’une vive polémique et certains scientifiques remettent en question ces vertus anti-cancer, dénonçant une supercherie commerciale.

A noter que toutes les parties du corossolier s’utilisent. Feuilles, racines, fruits… Le choix dépendra de l’application souhaitée. Mais l’arbre préférant largement les régions tropicales pour s’épanouir, il est difficile de le trouver en Europe. Si l’importation du fruit est toujours possible, elle se fait généralement au détriment des propriétés intrinsèques du corossol qui perd de sa valeur au cours du voyage.

Il est donc plus facile de bénéficier de ses vertus en privilégiant les compléments alimentaires sous forme de gélules ou d’extraits normalisés. À titre d’exemples, une infusion de feuilles fraîches ou séchées permet de traiter les états grippaux ou les infections des voies respiratoires, tandis que la pulpe du fruit, elle, sera plus indiquée pour favoriser l’élimination naturelle des toxines corporelles.

Si le corossol ne présente que très peu d’effets indésirables, il n’en est pas pour autant dénué, surtout lorsqu’il est consommé à trop forte dose.

Si la posologie n’est pas respectée, il est, en effet, susceptible d’entraîner une modification de la flore intestinale ou d’occasionner des désordres digestifs de type diarrhée ou constipation. À titre de précaution, il est recommandé aux femmes enceintes ou allaitantes de ne pas utiliser de corossol, tout comme les personnes souffrant de troubles de la circulation sanguine.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook