Santé-Lutte contre le Paludisme/Encore des faiblesses constatées dans la réalisation des projets identifiés

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec measureevaluation.org

La clôture des travaux du projet volet paludisme  MEASURE Evaluation phase  IV  a eu lieu le jeudi dernier dans un établissement hôtelier sis à Marcory. L’ouverture de cet atelier  était placée sous la présidence du ministre de la Santé  et de l’Hygiène publique  représenté par le directeur général de la Santé, le Professeur Samba Mamadou.

Selon une analyse situationnelle du système d’information sanitaire (SIS), réalisée par le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) en 2016, de nombreuses  faiblesses ont été identifiées.

Selon un rapport détaillé en 2018 une évaluation de la performance de la gestion du système d’information de routine (PRISM) a confirmé des problèmes de qualité des données relatives au paludisme, en particulier au niveau des établissements sanitaires. Cela suggère que les efforts de lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire bénéficieraient d’une amélioration de la fiabilité des données.

Le Directeur  général  de la Santé, le Professeur Samba Mamadou, représentant le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique et les partenaires qui adressent la question du  paludisme comptent unir leurs efforts en vue de combattre efficacement cette pandémie.

À la demande du gouvernement, l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid) à travers l’Initiative du président des États-Unis contre le paludisme (PMI) a contribué une assistance technique d’une valeur de 1,55 million de dollars américains pour deux ans dans le cadre d’une collaboration entre le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) et l’équipe de MEASURE  Evaluation en Côte d’Ivoire.

 Cet  atelier organisé le  jeudi 12 mars 2020 par le ministère de la Santé et de l’hygiène publique était de mettre en évidence les améliorations apportées à la surveillance, au suivi et à l’évaluation (SSE) du paludisme et les améliorations du SIS liées aux interventions de lutte contre le paludisme.

Les interventions de renforcement des capacités mises en œuvre par MEASURE  Evaluation ont permis de fournir au gouvernement ivoirien des informations sanitaires stratégiques en général, et des données sur le paludisme en particulier, qui l’aideront à cibler les stratégies de lutte contre cette pandémie , à prévenir les décès et à réduire la transmission de la maladie.

« L’utilisation des informations relatives au paludisme à différents niveaux du système de santé a permis d’améliorer la prévention du paludisme, la prise en charge des cas et les services de surveillance», a rappelé le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Eugène Aka Ouélé.

Pour  la Représentante Résidente de l’USAID, Nancy Lowenthal,  « l’élaboration du nouveau plan stratégique de lutte contre le paludisme pour la période 2020-2025 est une grande opportunité de renforcer la collaboration entre le PNLP et le Projet MEASURE  Malaria financé par PMI. C’est aussi l’opportunité de relever ces défis et  de créer les conditions d’une meilleure gestion de la lutte contre le paludisme », a-t-elle noté, en présence du Conseiller  Résident MEASURE  Evaluation,  Mme Gnassou Léontine et du directeur coordonnateur du PNLP, le Dr Tanoh Méa.

Facebook