Rhdp unifié/La stabilité et la paix en Côte d’Ivoire sont-elles liées à ce club de soutien ?

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

La conservation du pouvoir par le Rdr d’Alassane Ouattara est-elle la condition sine qua non pour l’instauration de la paix et la stabilisation en Côte d’Ivoire? Tout porte à le croire, pour ce régime en place.  Quand l’on observe le raisonnement du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, son premier ministre Amadou Gon, le gouvernement, et les cadres Pdci sans ambition, on a l’impression que  s’il  n’y a pas de parti Rhdp unifié des troubles s’instaureront dans ce pays. Mieux on sent et on voit que tous ceux qui refusent d’emprunter le train Rhdp unifié sont et seront traqués. Le  Pdci-Rda, premier parti politique bien implanté et expérimenté et  ses nouveaux  alliés en sont conscients, ils sont avertis, ils savent que l’on leur jettera des peaux de bananes, l’on leur privera de ce que droit. Et « le vieux crocodile » qui ne dormait pas même avec les yeux fermés  voyait plus loin qu’eux. Lui et tous et ceux qui pensent de la même manière que lui sont prêts à assumer le chantage, la prison, la privation. Si l’on parle de recherche de la paix, pourquoi donc déjà l’on poursuit, radie, prive des gens de leurs droit? Le vin  est tiré, il ne faut plus avoir peur de le consommer !!!  Le  lundi 17 septembre 2018 dernier, le premier ministre Amadou Gon  avait animé une conférence de presse sur la gestion de la nation et la politique nationale. Il a malheureusement ignoré cette étape de « l’Appel de Daoukro », mais il a plutôt souligné que « c’est vrai qu’il y a eu des écueils mais je demande au Pdci de prendre sa place qui se trouve dans le Rhdp. C’est pour protéger la paix et la stabilisation du pays ». Le vice- président du Rdr, Amadou Gon, ne parle pas de cet appel. Il ne dit pas que le président Henri Konan Bédié  avait invité ses militants à donner leurs voix au candidat Alassane  Ouattara en 2015 pour qu’il y ait une alternance en 2020 en faveur de son parti, le Pdci Rda qui ne veut plus accompagner de toute son existence Alassane Ouattara. Il ne dit pas que le président Bédié, qui voyait de ses yeux, les préparatifs du Rdr pour conserver le pouvoir or son parti avait des ambitions. Il ne dit pas aussi que le Rdr avait trahi le président du vieux parti, en ne reconnaissant pas  sa parole donnée. Il ignore que  le Président Ouattara et son parti voulaient un parti unifié Rhdp pour que les candidats aillent à une élection primaire  avant les présidentielles. Nous pensons qu’Amadou Gon devrait dire dans l’Agora que le Rdr voulait trahir le Pdci   Il ne dit pas aussi que le régime avait commencé à traquer, à poursuivre, à priver de liberté ceux qui ne voulaient pas  continuer à accompagner sa formation politique dans la conservation du pouvoir. Amadou Gon devrait aussi ajouter que des moyens énormes ont été remis à certains cadres du parti de Bédié par le régime  en vue  de  déstabiliser le Pdci-Rda. Pourquoi parle-t-on donc  de paix quand des cadres du parti sexagénaire menacent le fauteuil de président Bédié, en le défiant, le diabolisant, utilisant de  surcroit son logo pour mentir aux analphabètes ? Ce que devrait dire Amadou c’est que le Pdci fait peur pour son implantation sur le terrain, mieux à cause de ses alliés. Donc il faut tout faire pour le déstabiliser. C’est mon avis.

 

Les commentaires sont fermés.