Région du sud-ouest-campagne intermédiaire de cacao/Les pluies incessantes bloquent le système

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net, envoyé spécial à San Pedro

La campagne intermédiaire du cacao, dans la région du sud ouest de la Côte d’Ivoire, qui a  débutée depuis le mois d’avril et qui s’achèvera en aout prochain, connait des perturbations à cause des fortes pluies.

A en croire des producteurs de cacao de la région -, la campagne intermédiaire a été bonne. Cependant il nous a été donné de constater que les pluies qui s’abattent actuellement  sans cesse  influencent négativement tout le système ; allant  du séchage à la livraison en passant par la collecte du produit bord champs.
« Il ya de la fève de cacao, mais nous n’arrivons pas à le sécher convenablement, car  les rayons du soleil sont devenus une denrée rare en ces temps pluvieux »,   nous a confié Koko Kouadio, du village  de Dogbo qui est situé dans la  sous-préfecture de San Pedro.

A Para, un village de cette même région  où vit Youkou Hiéce, planteur connu de tous, il stigmatise les intempéries qui freinent la qualité des fèves.  Selon lui, les pluies qui tombent sans cesse ont détruit les ponts artisanaux qu’ils ont construits, « il nous faut payer des colporteurs par sac de cacao pour pouvoir regrouper le produit », fait-il remarquer.

Ce phénomène se répercute sur le taux élevé de l’humidité du cacao. Ce qui  est un frein à la fluidité  des camions -remorque vers les usines, occasionnant la lenteur dans le déchargement. Et pour cause le taux élevé d’humidité ne n’accélère pas la livraison. Il faut donc s’attendre sur un principe. Le produit se pèse mais il faut le traiter avant de délivrer les chèques aux producteurs. Ce qui dure une semaine ou souvent une dizaine de jours. Vivement que les autorités viennent en aide aux producteurs.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook