Rdc/Les Américains veulent fragiliser Joseph Kabila

Lors de son récent voyage, Félix Tshisekedi a échangé avec des émissaires américains à Windhoek. Cela faisait donc suite aux entretiens que ce dernier a eus avec l’envoyé spécial Peter Pham qui venait de séjourner à Kinshasa, il y a peu. Pour ces derniers, Félix Tshisekedi doit se démarquer de Joseph Kabila. Ils suggèrent à ce que l’actuel président  se montre au-dessus de Kabila et de porter réellement et effectivement son costume du vrai président de la République. Ce que Félix Tshisekedi a apparemment déjà accepter de faire ; à prendre en comptes ces dernières prises de position va-t-en guerre du genre. Pour monter ce ton, le chef de l’Etat a reçu des assurances des Américains à Namibie. Ils lui ont promis d’activer un mandat d’arrêt international contre Joseph Kabila, notamment pour le fragiliser. A travers ces actions  les hommes de Trump veulent l’écarter   de tout ce qui est congolais et de tout ce qui est Congo. Ils veulent anéantir ses intentions et ses ambitions  de vouloir demeurer si pas garder le pouvoir. La même scène avait été vécue en 2006, entre Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba. Kabila l’avait trouvé  encombrant, ainsi avec les Louis Michel à l’international ont activé un mandat contre lui pour permettre au président de l’époque de régner dans la quiétude. Les Américains ne lâcheront pas prise, c’est pourquoi leurs différents  ballets diplomatique dans la capitale congolaise   Récemment c’était Peter Pham, et bientôt  c’est le retour de Tibor Nagy.

Source : rdc-news.com

Comparer

Facebook