Projet d’extension du Centre de Santé Urbain d’Anono : le Conseil d’Administration à la recherche de 562 millions.

M. AHOUAKA Blaise – Président du Conseil d’Administration en pleine allocution 

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net 

Le Conseil d’Administration du Centre de Santé Urbain à Base Communautaire d’Anono, sous l’égide de la Chefferie du village, a procédé, ce jeudi 27 février 2020, à la pose de la première pierre du projet d’extension de son unique centre de santé. C’est une bâtisse très moderne de deux niveaux d’un coût total de 562 612 900 frs à réaliser sur une superficie de 817 m2. Elle comporte, au rez-de-chaussée, un ensemble de maternités, une pédiatrie et une gynécologie. Au premier étage, on y trouve toute l’administration et au deuxième étage, un restaurant moderne, la cuisine et les services d’entretien. Son auteur, l’architecte Designer, Djoman Simon estime que le délai de livraison de ce chef-d’œuvre construit conformément aux standards en vigueur est de 24 mois à partir de la date du démarrage des travaux.

Le PCA du centre de santé, M. AHOUAKA Blaise, s’est dit satisfait du travail réalisé par l’équipe dirigée par l’architecte Djoman Simon qui traduit fidèlement la vision et les besoins exprimés par le conseil d’administration. Expliquant les raisons d’un tel projet, le PCA a indiqué qu’il répond non seulement à la demande sans cesse croissante des populations mais surtout au défi de modernisation et d’adaptation aux nouvelles exigences sanitaires. Cependant, les seuls moyens dont dispose la direction sont insuffisants pour supporter le coût important de cette réalisation, déplore le président AHOUAKA Blaise. « C’est pourquoi, nous voulons compter sur nos partenaires et la communauté toute entière. Vos carnets d’adresses feront de ce joyau, un label qualité et une réalité vivante », dira le PCA qui invita toutes les bonnes volontés à apporter leurs dons pour la réalisation de ce projet. Il s’en est suivi, la pose de la première pierre effectuée par docteur Agoussi Christine représentant la Directrice Départementale de la Santé.

Notons que cette cérémonie marquée par la présence de la chefferie d’Anono, de la communauté CEDEAO et du représentant du maire de Cocody, a eu droit à un rituel de libation accompli par le doyen d’âge Djouao Léon.

Facebook