ads bas

Côte d’Ivoire-Assemblée générale/L’AAG-CI présente son bureau

ads bas

Par Jean-Marie Aka/afriquematin.net

 La nouvelle présidente de la communauté antillaise vivant en Côte d’Ivoire, Rollande Etté a présenté le samedi 6 février 2021 son bureau aux membres de ladite association. C’était lors de la réunion mensuelle de l’association des Antillais et guyanais de Côte d’Ivoire (AAGCI) qui s’est tenue le samedi 06 février dernier à  leur siège à Cocody.

Elle  a d’abord remercié l’ancien bureau pour le travail abattu à la tête de ladite association, puis a présenté son bureau,  soulignant par ailleurs qu’elle place sa mandature sous le sceau de la valorisation de la culture antillaise, avant de dévoiler son plan d’action.

Parmi les grands axes de son programme figurent la célébration de la Pâques, du carnaval antillais, ainsi que la commémoration du 10 mai. « Ce  10 Mai 2021 marquera les vingt ans (20 ans) de la Loi TAUBIRA  reconnaissant  la Traite et l’Esclavage comme crime contre l’Humanité. La fête  du 10 Mai que nous perpétuons  est  intitulée « Les Journées Mémoires de la Traite Négrière et du Commerce Triangulaire  dans les îles », avec un thème spécifique  chaque année.  Et cette année notre choix se portera  sur le rôle des femmes pendant l’esclavage», a-t-elle annoncé.  Selon elle, cette fête  aura  lieu suivant l’évolution de la pandémie à  l »IFCI où  à leur siège. Sont notés également la célébration de la fête des mères et celle  des pères cette année.

Plusieurs membres ont pris part à cette rencontre, notamment la forte présence de la jeunesse

Pour la fête  la Pâques, les préparatifs ont déjà commencé, au programme, une sortie détente sera organisée dans un lieu  défini par les membres.

.Dans le domaine culturel, « des différents comités et ateliers ont été mis en place  pour apprendre et perpétrer  les différentes facettes de notre culture », a indiqué la présidente.

 A cette réunion, des doyennes de  l’association, des Vices Présidents  ainsi que de nombreux jeunes  ont marqué leur  présence, qui a réjoui  Rollande  Etté qui pour elle, cette jeunesse  « représente l’avenir de l’Association ».

Il faut toutefois rappeler que l’AAG-CI est l’une des plus anciennes associations crée en 1953 en Côte d’Ivoire par les membres fondateurs.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.