Présidentielle 2020/ Le mouvement ” TROP C’EST TROP ” dit non à un troisième mandat du président Alassane Ouattara.

Par Fatime Souamée/ Afriquematin.net

Face aux injustices qui minent la Nation, Le mouvement ‘’Trop c’est Trop’’, mouvance de plus d’une  cinquantaine d’organisations  de la société civile,  vient de donner  de la voix. En effet, au travers d’une déclaration lue ce samedi 25 juillet 2020  par son secrétaire général, Diomandé Sévérin, les membres de ladite mouvance dénoncent les entraves à la démocratie  en Côte d’Ivoire  et  s’opposent  à un autre mandat de l’actuel Chef d’Etat, Alassane Ouattara. Ci-dessous l’intégralité du message de ce mouvement.

« La côte d’ivoire est devenue un bien privé dans les mains d’un groupuscule d’individus sans foi ni lois qui impose son dicta à tout un peuple traumatisé par le corollaire de morts et d’emprisonnements en cascade depuis 2011. Aujourd’hui 80 % de la population souffre d’injustice, de famine, de pauvreté, de chaumage et de frustration. Le peuple ivoirien crie mais personne ne peut l’entendre tant ils sont focalisés sur leurs intérêts égoïstes.  Personne pour penser ses blessures en putréfaction après tant d’années d’amertume. Nombreux de ses fils en prison et en exil au sortie d’une crise dont le feu reste toujours embrasé dans son sous sol rouge de larve prêt à exploser.  Un pouvoir qui a pour projet de gouvernement la violence, la dictature, la vengeance.  On nous parle de réconciliation sur les lèvres pendant que les mains obscures, entachées de sang enlèvent, emprisonnent et torturent  des Ivoiriens pour leur choix politique. Sachons qu’un aveugle sans sa canne se retrouve dans le caniveau. Le navire ivoire fonce tout droit dans le gouffre à cause de la mauvaise conduite du chauffeur. Au diable la recherche du gain par tous les moyens, au diable les intérêts personnels. Nous mouvement de la société civile  ” Trop c’est trop ” demandons :

– Des élections libres transparentes et ouvertes à tous pour que les Ivoiriens expriment enfin librement leur volonté.

-Voyant l’obscurité à l’horizon , interpelle les autorités ivoiriennes, l’opinion nationale et internationale sur la bombe qui est prête à exploser si l’on n’y prend garde

– Pour des élections justes et inclusives pour une paix véritable, nous exigeons : La rentrée dans leur pays du président Laurent Gbagbo, du ministre Charles Blé Goude et de Monsieur Guillaume Soro.

– la libération de tous les prisonniers politiques et militaires encore en prison

– nous disons non à un troisième mandat du président Alassane Ouattara

– nous demandons la révision de la composition de la CEI, cette institution même qui a été à la base de la crise de 2010.

“ TROP C’EST TROP ” car le peuple de Côte d’Ivoire est fatigué de l’injustice, de la dictature, du chômage, du rattrapage ethnique, de la violence ciblée et des morts à n’en point finir.  Un peuple fatigué n’a plus peur car mourir aujourd’hui ou demain, c’est la même mort ».

Fait à Abidjan le 25 juillet 2020.

Diomandé Sévérin,  secrétaire  du mouvement ‘’Trop c’est trop’’.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook