Présidentielle 2020 au Burkina Faso/ Les hommes de Zéphirin Diabré s’activent à Abidjan pour la victoire de leur candidat.

Par Christ Zorro/ Afriquematin.net

A une semaine de la tenue du scrutin présidentiel fixé au 22   novembre 2020, l’honorable Ada Félix, président de la  section UPC Cocody du candidat Zéphirin Diabré et ses camarades ont mis les bouchées doubles pour permettre à leurs militants et sympathisants de voter massivement le jour des élections. C’étai lors  d’une session de formation aux modalités de votes à l’intention des électeurs dudit parti politique.  le dimanche 15 novembre dernier au centre islamique Arafat de Cocody-Riviera,

 Cette opportunité que la constitution donne pour la première fois aux Burkinabés de la diaspora de s’exprimer dans les urnes, l’UPC du président Zéphirin Diabré n’entend pas la lâcher, même si le nombre de votants (5493) semble totalement insignifiant. Parce que ce parti a bien compris que le vote d’Abidjan est hautement symbolique et d’un intérêt insoupçonné en ce sens qu’il est une forme de sondage pour un échantillon de 5493 personnes. Gagner l’élection à Abidjan donne une assurance certaine pour la victoire finale. C’est fort de cette réalité que les militants du parti de Zéphirin Diabré se sont retrouvés ce dimanche 15 novembre 2020 au centre islamique Arafat de la Riviera, à l’initiative de la délégation communale UPC Cocody (Abidjan), afin de s’instruire sur la manière de voter et l’attitude à tenir dans un bureau de vote.

Cette initiative à l’actif de la section communale UPC Cocody, présidée par l’honorable ADA Félix, a été mise en œuvre par Marcel Zinsonni, chargé de la formation politique dont le discours et l’enseignement ont été longuement ovationnés.

« Nous sommes à une semaine des élections couplées du Président de la République et des Députés. Nous allons voter pour la première fois et à cette occasion, on est anxieux, on se pose des questions, on se demande comment cela va se passer ? comment vais-je voter ? Votre état d’esprit en ce moment préoccupe l’UPC au plus haut niveau. C’est ce qui explique cette rencontre d’aujourd’hui. Rencontre que nous entendons multiplier à quelques jours du scrutin », a indiqué Marcel Zinsonni.

Le chargé de la formation politique, qui a rappelé les ambitions de son parti face à ce scrutin, donnera ensuite assez clairement et avec insistance les étapes du vote et la manière de voter. « Il faut savoir qu’en Côte d’Ivoire, nous avons 5493 enrôlés sur plus de 3 millions de Burkinabés, avec 2019 enrôlés pour la seule ville d’Abidjan.L’UPC envisage de gagner la majorité écrasante en Côte d’Ivoire. Et pour gagner la majorité, on ne reste pas à la maison. On se déplace, on parle à son épouse, ses enfants, son voisin et ses amis afin de faire le déplacement jusqu’au consulat général où se dérouleront les votes. Quand vous arrivez au consulat général du Burkina à Abidjan, vous entrez dans le hall où vous trouverez 6 bureaux de vote avec pour noms, Ambassade1, 2, 3, 4, 5, 6. Il y a également 6 autres bureaux de vote nommés Consulat 1, 2, 3, 4, 5, 6. Ce qui fait au total 12 bureaux de vote. Ce que nous vous demandons, c’est de ne pas se fâcher parce qu’il aura assez de monde, et de ne pas se tromper », a prévenu le formateur.

Dès lors, il a procédé, de façon minutieuse et méthodique à l’explication du mécanisme de vote de sorte à éviter les bulletins nuls. Mais avant, il leur a demandé de vérifier et de mettre en lieu sûr, déjà la veille, la carte d’électeur, et de se garder de porter des tenues et gadgets à l’effigie du candidat Zéphirin Diabré.

Le président communal UPC Cocody, ADA Félix, par un brin d’humour qui a contribué à détendre l’atmosphère, a pour sa part, inviter ses compatriotes à prendre part massivement à cette élection, afin de permettre au Burkina Faso de se donner un président capable d’apporter définitivement la paix et de relancer l’économie du paix.

 

 

 

 

Facebook