ads bas

Politique : 5è conclave ordinaire du (Raci), des Soroïstes ; le RDR brille par son absence.

ads bas

Par Serikpa Djeckou De Sylva-Afriquematin.net

Ce dimanche 18 novembre 2018, s’est tenu le 5è conclave du Rassemblement pour la paix (Raci) à la patinoire de l’Hôtel Ivoire en présence de nombreux invités. L’ouverture de conclave a enregistré la présence du Pdci-Rda, représenté par une forte délégation conduite par Kamagaté Brahima, secrétaire exécutif chargé de la Jeunesse. L’ancien ministre Anzoumane Moutayé représentait le MFA quand, Konaté Navigué le FPI. Le grand absent à ce conclave, le Rdr, parti politique du Président Alassane Ouattara, au sein duquel Guillaume Soro assure la fonction de vice-président.

« Côte d’Ivoire : Construire un Etat de droit avec Soro Kigbafori Guillaume pour une paix durable en Côte d’Ivoire ». Un thème autour duquel s’est déroulé le 5è conclave du Raci. Pour Dr Coulibaly Hervé, Président du comité d’organisation (PCO), il s’agissait de faire le bilan des activités passées et de réfléchir pour de nouvelles perspectives.

Selon Coulibaly Sié, coordonnateur des mouvements et associations soroïstes, l’Etat de droit repose sur trois principes. Il s’agit, du respect de la hiérarchie, de l’égalité devant la loi et de l’indépendance de la justice. Il précisera que : « Pour mener à bien cet Etat de droit, il faut un leader charismatique (…) Un leadership naturel se dégage. Cet homme s’impose comme le leader naturel d’une nouvelle génération qui va écrire les pages de la Côte d’Ivoire nouvelle en 2020. Cet homme n’est personne d’autre que le Président Guillaume Soro », a-t-il déclaré. Pour lui en organisant ce conclave, le Raci entend rassembler toutes les forces vives qui gravitent autour du Président de l’Assemblée nationale (PAN) à deux ans de la présidentielle de 2020.Politique

Expliquant quant à lui le choix du Sofitel hôtel Ivoire comme lieu du conclave, le président du Raci, Soro Kanigui a rendu des hommages mérités à Félix Houphouët-Boigny et à Henri Konan Bédié. Il a présenté l’hôtel Ivoire comme un « haut lieu de rencontres fraternelles et solennelles », œuvre de Félix Houphouët-Boigny, « symbole d’unité et de fraternité, architecte de la Côte d’Ivoire moderne » qui « nous a légué une nation en construction que chaque génération a le devoir de consolider ».

A Guillaume Soro, il a promis le soutien total du Raci et lui a demandé de se présenter à la présidentielle de 2020. « Le Raci reste dévoué à sa cause et lui dit qu’il pourra compter sur lui jours et nuits (…) Il urge que vous posiez dans les meilleurs délais un acte fort et sans équivoque en vous portant candidat à l’élection présidentielle de 2020 », a insisté le président Soro Kanigui.

Les commentaires sont fermés.