Plan national de développement/La mise en œuvre lancée par le Vice-président Tiémoko Meyliet

Par Keren Bossouma/afriquematin.net : info R.K.

La Ministre ivoirienne du Plan et du Développement Kaba Nialé, a procédé au lancement des activités du dispositif institutionnel de suivi-évaluation du Plan national de développement (PND) 2021-2025 ce lundi 23 janvier 2023, dans un établissement hôtelier sis à Cocody en présence du Vice-Président de la République, Tiémoko Meyliet Koné.

 Pour le vice-président Tiemoko Meyliet Koné, ce dispositif, adopté par décret en septembre 2022, permettra au gouvernement de disposer d’un mécanisme de suivi intégré, inclusif et performant, pour garantir l’atteinte des objectifs du PND 2021-2025, fondé sur le Programme « Une Côte d’Ivoire Solidaire ».

La ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé, a relevé que ce dispositif de suivi-évaluation permet de s’assurer de l’alignement des mesures de politique économique sur le PND.
Au nom des ministres Gouverneurs, Beugré Mambé a salué l’avènement de ce programme

Il a par ailleurs relevé que ce mécanisme se veut un outil d’orientation stratégique, de supervision et de coordination de la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) tant au niveau central que local. Mieux, il prend en compte tous les acteurs susceptibles de jouer un rôle décisif dans la réussite de sa mise en œuvre ; notamment les ministères, les Institutions de la République, le secteur privé, les organisations de la société civile et les partenaires au développement.

La ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé, a relevé que ce dispositif de suivi-évaluation permet de s’assurer de l’alignement des mesures de politique économique sur le PND, de relever les contraintes et les goulots d’étranglement, et de proposer des mesures correctives.

Composé de six organes, ce dispositif englobe le conseil présidentiel d’orientation, présidé par le Vice-Président, le comité de pilotage, présidé par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, le comité technique, présidé par le ministre chargé du Plan et du Développement, le secrétariat technique de suivi, placé sous la coordination du directeur général du Plan, les comités de District de suivi du PND, présidés par les ministres Gouverneurs, les groupes de travail sectoriels.

LIRE AUSSI :   Football : Didier Drogba veut la FIF

Deux innovations majeures se greffent sur ce dispositif, notamment l’institution de groupe de travail sectoriels dans les ministères techniques et le déploiement à l’intérieur du pays, avec la présidence des ministres-gouverneurs et des préfets de région. Ils comprennent ainsi des structures déconcentrées de l’État et des représentants régionaux des ministères techniques.

Cette cérémonie a vu la présence de plusieurs membres du gouvernement et des partenaires au développement.

Evalué à plus d’une cinquantaine de milliards FCFA dont 26% sont attendus du secteur public, le PND 2021-2025 a bénéficié d’annonce de mobilisation de financements, lors du groupe consultatif (mars 2022), de plus de quinze   milliards de FCFA.

A noter que les engagements des partenaires au développement sur la période 2021-2022 s’élèvent à près de 8 200 millions de USD, soit 4920 milliards de F.CFA, correspondant à 31% des annonces, selon la ministre Kaba Nialé.

Faut-il également rappeler que plusieurs membres du gouvernement, des ministres-gouverneur et des partenaires au développement ont pris part à cette cérémonie.