Place Laurent Gbagbo de Port-Bouët: un secrétaire général de parti échappe à un lynchage

Par OBIANG N – Afrique Matin.Net

Y a-t-il mot assez approprié pour qualifier la scène surréaliste servie aux journalistes et populations de Port-Bouët par les militants du NINCIN (Nouvel Ivoirien Côte d’Ivoire Nouvelle)? En tout cas, tous ceux qui étaient présents ce vendredi 06 avril 2019 à la Place Laurent Gbagbo de Port-Bouët, ont eu le temps d’apprécier l’arrivée fracassante sur la scène politique ivoirienne du Nouveau parti politique dirigé par une ancienne Miss, Marie Carine Bladi épouse Davidson.

Des chaises emportées, bagarres rangées entre militants et direction du parti, la chaise royale de la présidente embarquée par un groupe venu d’Abobo. C’est dans cette ambiance délétère que le Secrétaire Général de ce parti qui a tenté d’apaiser les esprits a été pris à partie par un groupe de militants en colère. Il a dû se faufiler parmi la foule déchainée pour avoir la vie sauve.

Mais que s’est-il passer pour qu’on en arrive là? En effet, le nouveau parti politique de cette dame a décidé de souffler sa première bougie en ce lieu mythique dédié à l’ancien président ivoirien, étant donné que le siège de celui-ci se trouve dans la commune de Port-Bouët. Prévue à 14 heures, la présidente du parti est arrivée sur les lieux aux environs de 17 heures 30. Ce mépris de la présidente à leur égard commença alors à surchauffer l’atmosphère et faire grincer des dents dans la foule.

45 minutes seulement après, Marie Carine Bladi épouse Davidson s’éclipsa des lieux laissant les militants convoyés des différentes communes d’Abidjan à leur triste sort. Une affaire d’argent serait donc au cœur des disputes lorsque les organisateurs leur feront croire qu’ils n’ont rien avant de s’évanouir dans la nature. La colère s’empara des militants qui commencèrent un véritable festival de pugilat.

Le désordre était total. C’est le lieu d’interpeller les responsables de partis sur la gestion des foules. Aucun service de sécurité n’était prévu et aucune structure sanitaire n’a été mobilisée et pourtant durant cette cérémonie, un cas de malaise d’une personne des environs à failli mal tourner. Certains prestataires ont dû poursuivre la présidente à son siège de Gonzagueville pour se voir payer dans un désordre spectaculaire.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook