Passation de charge au PNEL : Marcellin N’Da Assié s’engage à éliminer la lèpre en Côte d’Ivoire

Par Nadège Kondo /afriquematin.net

« Allez à l’élimination de la lèpre en Côte d’Ivoire.  Autrement, travaillez pour que la lèpre disparaisse de la Côte d’Ivoire avec les moyens dont on dispose. Tel est le résultat que le ministre de la Santé et l’Hygiène Publique attend de nous ». C’est à travers ce message que Marcellin N’Da Assié, nouveau patron du Programme National pour l’Elimination de la Lèpre (PNEL) a galvanisé son personnel.  C’était le mardi 24 septembre 2019, au cours de la passation de charge entre le nouveau directeur et son prédécesseur Simplice Djakeaux au siège de ladite structure sise à la Riviera Attoban-Cocody en présence du professeur Joseph Acka, directeur de cabinet du ministère de la Santé et l’Hygiène Publique. Selon Marcellin N’Da Assié, le Ministère de la Santé et l’Hygiène Publique (MSHP) à travers le PNEL a un devoir envers les malades de la lèpre. Ainsi, dans la dynamique d’amoindrir ou même éliminer ce mal pernicieux le patron du PNEL a réitéré ses encouragements à ses collaborateurs en ces termes : « chacun de nous doit se mettre au travail jusqu’à ce qu’on parle plus de cette pathologie en Côte d’Ivoire. Monsieur le ministre, Aka Aouelé, nous fait confiance, mettons-nous au travail, c’est ensemble que nous allons atteindre cet objectif ».

Le professeur Joseph Acka a, pour sa part souligné que le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique n’a pas besoin de rivalité qui n’apporte rien à la communauté. Avant de faire savoir que le MSHP veut un système de santé plus résilient.

Notons que la Côte d’Ivoire dépiste environ 600 nouveaux cas de lèpre chaque année.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook