Pandémie du Coronavirus/Pour non-respect des mesures barrières, faut-il opter dès maintenant pour la phase répressive ?

Par HaidmondKaunan /afriquematin.net

Malgré un retour quasi à la normale après les déconfinements dans de nombreux pays, la pandémie de Covid-19 n’est pas terminée. Malheureusement plus de 80% de la population du district autonome d’Abidjan ne se s’est  jamais senti  concerné par la pandémie du Coronavirus, en dépit du taux de contamination qui est actuellement effrayant.

Les populations abidjanaises continuent de braver les décisions gouvernementales qui sont de respecter les mesures barrières sanitaires. Avec l’annonce de plus   de 21% de testés positifs, les citoyens feignent de  ne pas se sentir concernés par ces mesures, et même avec ce taux de contamination à croissance vertigineuse.
Les habitants des quartiers comme le  Plateau, le quartier des Affaires, censé être la vitrinede la Côte d’Ivoire, la commune de Cocody, présentent ce triste constat. Sans oublier les quartiers  et  sous-quartiers populeux de la commune de Cocodyoù les habitants sont et demeurent indifférents. D’Adjamé, à  Yopougon en passant par d’Abobo, Port Bouet…la distanciation prônée par le gouvernement ne s’applique guère.

Dans les gares de mini- cars et taxi communaux, les marchés… il règne un désordre sans pareil, et pour certains, etle port de cache-nez constitue pour eux une véritable corvée.
«Le  coronavirus est une  maladie imaginaire qui ne concerne que ceux qui savent », les entend-on dire, et pourtant les chiffres actuels du ministère de la santé révèlent que les testés positifs des communes d’Abobo et de Yopougon sont en hausse, relativement à ceux de ces communes huppées.
C’est l’occasion de saluer le retour ducouvre-feu,avec son cortège de répression qui avait porté – jusqu’à ce que le gouvernement assouplisse ces mesures.
Après l’étape de sensibilisation,ne faut-il pas opter dès maintenant pour la phase répressive ?

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook