Ouattara réussit ce que Houphouët s’est toujours refusé: il octroie les 230 hectares du 43ème BIMA à la France

Afrique Matin.Net avec La Lettre du Continent

La France devient enfin propriétaire des 230 hectare de terre de Port-Bouët sur lesquels est installée la base militaire française. L’information est de La Lettre du Continent dans son édition du 08 janvier 2020. En effet, l’État français a profité du dernier séjour d’Emmanuel Macron en Côte-d’Ivoire pour signer un accord additionnel visant «à clarifier le statut juridique des installations militaires françaises» situées à quelques encablures de l’aéroport international d’Abidjan-Port-Bouët.

Dans le Protocol additionnel, l’État de Côte-d’Ivoire renonce aussi à la construction de l’échangeur annoncé en face des installations militaires françaises. L’échangeur en projet devait être financé par l’Agence japonaise de coopération internationale. Selon un dignitaire du PDCI, le président ivoirien Ouattara vient de réaliser l’exploit que les président Houphouët, Bédié et Gbagbo ont toujours refusé. Et ce, à l’insu du peuple, c’est-à-dire, sans interroger l’Assemblée Nationale sur la question.  

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook