Ntic /Les handicapés demandent que l’Etat facilite leur accès au numérique

Par Jean Marie Aka/afriquematin.net

Échanger sur les difficultés qu’ils rencontrent pour accéder au numérique en vue de présenter un plaidoyer aux autorités, tel est l’objectif de l’atelier de formation organisé par l’ONG Action et Humanisme en faveur des personnes handicapées. 

 Cette rencontre qui a eu lieu le mercredi 30 septembre 2020 au foyer des jeunes de Yopougon a réuni une vingtaine de personnes dont la plupart sont des personnes vivant avec des handicaps.

« L’accessibilité des personnes handicapées au digital en période de Covid-19 en côte d’Ivoire », tel a été  le thème d’un atelier de formation au cours duquel plusieurs spécialistes se sont prononcés sur la question.  Et ont échangé sur le sujet avec les personnes vivant avec des handicaps.

Kouakou Ahouty ( en rouge dans le fauteuil roulant ) président de l’ONG Action et Humanisme

En somme, les personnes vivant avec des handicaps souhaitent que le coût des appareils informatiques leur soit réduit comme c’est le cas dans les pays de l’Afrique de l’Est.

La rencontre a aussi souhaité la création de salles multimédia aux organisations de personnes handicapées dans les rurales.

L’implication et la consultation des personnes vivant avec des handicaps dans la mise en œuvre des logiciels et des applications ont été également suggérées.

A la fin des travaux, la rencontre a préconisé que plus de financements soient attribués aux organisations des personnes vivant avec des handicaps, ainsi que la promotion du digital pour ceux-ci.  Ils ont demandé  le développement des politiques et des mesures visant à rendre l’outil informatique et internet à la portée des bourses des personnes vivant avec des handicaps.

Organisée par l’Ong Action et Humanisme dirigée par Kouakou Ahouty , cet atelier  s’est tenu  dans le cadre de la 7ème  édition du Forum de la liberté de l’Internet en Afrique. Ce forum a plusieurs objectifs dont la libre  circulation de l’information digitale.

Facebook